in

SMIC veut investir 9 milliards de dollars dans une nouvelle usine en Chine

promesse d'investissement de les semi-conducteurs

Le plus grand fabricant de puces chinois a annoncé vendredi qu’il allait investir 8,87 milliards de dollars dans une nouvelle usine de semi-conducteurs à Shanghai, alors que la Chine fait face à une pénurie mondiale de puces. Notons aussi que Pékin est toujours sur la liste noire américaine. Le pays manque cruellement de micropuces de pointe, suite à l’interdiction par les États-Unis de nombreuses ventes au pays. À noter également que les chaînes de production ont largement été touchées par la pandémie de COVID-19.

En septembre dernier, le gouvernement américain a mis sur liste noire la société Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC) pour des raisons de sécurité. Il lui refuse ainsi l’accès aux équipements de fabrication avancés des fournisseurs américains.

Vendredi, SMIC a déclaré qu’elle allait investir dans une nouvelle usine de puces dans l’est du pays. La nouvelle usine de Shanghai produira environ 100 000 plaquettes de 12 pouces par mois, a déclaré l’entreprise dans un document déposé à la bourse de Hong Kong. Il s’agit de puces d’ancienne génération dont l’offre est globalement limitée. Des puces utilisées notamment dans tous les domaines, des appareils ménagers aux voitures à conduite autonome.

« L’interdiction d’exporter des technologies américaines a affecté les plans de développement de puces plus petites et plus avancées », a déclaré le mois dernier le PDG du groupe, Zhang Haijun, au journal d’État Global Times.

De plus en plus de promesses d’investissement

SMIC a reçu des milliards de dollars de soutien de Pékin. L’entreprise est aujourd’hui au cœur de ses efforts pour améliorer l’autosuffisance technologique du pays.

Les fabricants de puces ont multiplié les promesses d’investissement après que les principaux centres technologiques chinois ont annoncé des concessions. Des concessions telles que des allégements fiscaux et des loyers réduits, au cours des derniers mois.

SMIC a annoncé son intention de construire de petites usines de semi-conducteurs au début de l’année. Des usines installées à Pékin et à Shenzhen.

En avril, Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. a déclaré qu’il investirait 2,8 milliards de dollars. Son objectif étant d’accroître sa capacité de production à Nanjing. I s’agit pour mémoire du plus grand fabricant de puces sous contrat au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.