in ,

L’IoT va-t-il faciliter nos vies ?

faciliter nos vies

L’Internet des Objets peut faciliter nos vies. Il est censé résoudre un grand nombre de problèmes : améliorer l’organisation des entreprises, des gouvernements et des sociétés. Pourtant, un revers de la médaille existe, certains risques ne doivent pas être occulter.

Tous les jours à Objetconnecte.com nous évoquons les bénéfices d’un monde connecté, nos interlocuteurs également. Stéphanie Lynch-Habib la Vice-Présidente en charge de l’activité IoT chez AT&T, déclare par exemple :

« Je suis vraiment enthousiasmée à l’idée de prendre part à cette dynamique, qui peut réellement rendre nos vies plus confortables. Que ce soit l’utilisateur d’une plateforme ‘ smart home ‘, le conducteur d’une voiture connectée, ou le directeur d’une usine connectée, nous connectons les connectés ».

Cette idée d’optimiser le fonctionnement de nos machines afin de mieux travailler, de mieux nous soigner ou encore d’augmenter notre sécurité traverse l’histoire des technologies. Du caillou taillé en pointe aux plus avancés des bâtiments connectés, nous, humains, cherchons sans cesse à améliorer faciliter nos vies.

Dans le contexte d’une société moderne, où l’on aspire aux loisirs, ce sont les choses qui polluent notre quotidien que nous allons optimiser en premier. Il s’agit des problèmes communs aux sociétés que ce soit les transports, la livraison, l’accès à la nourriture et à l’eau, la gestion de l’électricité, etc.

Les Etats ne peuvent pas mettre en place ces avancées de leurs propres chefs. Ils ne sont pas compétents dans ces domaines. Il faut pour cela travailler de concert avec les entreprises, les partenaires sociaux et les citoyens. Seulement la première entité doit pouvoir tirer profit de l’installation de ces nouvelles infrastructures. Une fois mises  en place, elles ne changeront pas du jour au lendemain, en revanche les services associés évolueront.

En ce sens, le Big Data et les plateformes cloud sont des « assets » importants. Sans eux, point de révolution numérique. Avec eux, la sécurité et la confiance des utilisateurs doivent faire l’objet d’une attention particulière. Gartner estime que la sécurité est l’enjeu majeur pour le développement de ces technologies, pour nous c’est une évidence.

Ne pas rebrousser chemin

Les bénéfices sociaux et économiques résultant d’une convergence des objets du quotidien et d’Internet, d’une connexion à un réseau virtuel des choses qui nous entourent, sont trop grands pour arrêter en si bon chemin. La santé connectée par exemple promet de faciliter nos vies en fluidifiant la relation entre médecins et patients tout en garantissant une meilleure tenue des soins.

Le piratage, le vol d’informations, des intelligences artificielles qui déraillent, les bugs, tous ces problèmes existent déjà. Dans une démarche globale pour faire de l’IoT quelque chose de durable et d’appréciable, il faut pouvoir intégrer ces questions à la conception des objets connectés.

Les possibilités sont évidemment enthousiasmantes, mais prendre du recul face à ce genre d’argument ne pourra que rendre les projets meilleurs. Donc, n’hésitons pas à se rappeler les scénarios catastrophes explorés par le cinéma,  la littérature et l’Art en général. Cette attention n’est en aucun cas un frein à la création, mais un moyen de faciliter réellement nos vies dans un futur proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.