in ,

Festival de la communication santé : le patient au coeur de la santé connectée

festival communication sante salon 2016

L’IoT et la digitalisation font leurs entrées au festival de la communication Santé. Pendant deux jours, celui-ci a mis en avant ces axes qui deviennent incontournables. En effet, les laboratoires, les associations de patients et les autres acteurs de la santé ne peuvent pas rater le virage incontournable de la santé connectée et de la digitalisation.

Les patients sont devenus de véritables acteurs de leur santé. Comme l’a montré les résultats de l’étude Opinion Way , 56% des patients utilisent les réseaux sociaux pour rechercher des informations médicales. Ils veulent disposer de renseignements, sur la maladie ou celle d’un proche, sur des dispositifs de traitements et sont également très friands de témoignages patients.

Parmi les outils mis à leurs dispositions, les objets connectés et applications de santé prennent une place prépondérante.

Ces derniers permettent d’appréhender une médecine prédictive et de bien-être  dans le but de se rendre moins souvent chez son médecin. Ils octroient également une autonomie et un bien-être au quotidien. Dans le secteur de la Silver Economy, ils provoquent un véritable tsunami.

Des innovations pour les patients et les professionnels

walkme resilient innovation

Sur ce point, la rédaction a retenu deux produits sortant des sentiers battus. Tout d’abord, la solution de la startup Resilient Innovation qui crée un dispositif de stimulation cérébrale visant à corriger les problèmes des patients atteints de la maladie de Parkinson.

Puis, le robot Kompai qui permet de prévenir les chutes, rentrer en contact avec les professionnels de santé, développer la stimulation neuronale. C’est un véritable assistant connecté au bénéfice des personnes âgées.

La réalité virtuelle fait également son entrée au festival de la communication santé avec Intercation Healtcare qui utilise l’HTC VIVE au profit des professionnels de la santé et des étudiants dans le dessein de les former et de s’entraîner sur des cas virtuels.

Enfin, il ne faut pas oublier la pharmacovigilance. Une application simple et efficace nommée My eReport permet de déclarer directement aux autorités de santé Européenne les effets indésirables.Dans cette nébuleuse de l’IoT health, il semble complexe d’identifier les bonnes applications. Pour ce faire, la société Medapcare développe un label pour les solutions permettant de montrer un certain gage de qualité.

La santé connectée oui, mais une santé éthique !

Ce festival a été riche d’applications, d’objets connectés et a même été le théâtre d’un hackathon. Il a fait la part belle à la digitalisation de l’officine, aux désirs de transparence entre les différents acteurs de la santé : les aidants, associations de patients, autorités de santé, industriels, et professionnels de la santé. Le festival de la communication Santé a su remettre le patient au cœur du système. The Patient First.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.