in

Ford expérimente 25 projets autour de la Smart Mobility

Ken Washington Ford

Nous avions rencontré Ken Washington lors du Mobile World Congress 2015, l’occasion de revenir avec le Directeur du Développement et de la Recherche pour Ford au niveau mondial sur 25 projets expérimentés par le constructeur automobile. L’ensemble des projets est regroupé sous l’appelation « Smart Mobility ».

Cinq axes de développement pour 25 expériences : le défi de Ford

Lors du Mobile Word Congress 2015, Ford présentait sur son stand le e-bike, un vélo connecté à une application, avec un mode pour les professionnels et un autre pour les particuliers. Ce vélo à assistance électrique issu d’un concours de design entre les employés de Ford au niveau mondial a permis au constructeur automobile de faire la démonstration d’un des premiers piliers de son plan sur trois ans dédié à la mobilité. Parmi les cinq axes de développement, Ford a prévu de se concentrer sur les voitures connectées, avec notamment sa Ford Focus Electric, les véhicules autonomes, les analyses de Big Data, l’expérience-usager et les modes alternatifs de mobilité. 

e-Bike
Le e-bike MoDe:Me pour les particuliers de Ford

A cet effet, ce sont 25 expériences qui ont été lancées autour du globe pour permettre à Ford de prendre la température du marché des technologies intelligentes. « Nous avons lancé ce plan pour nous aider à tester ce qui marche et où et quels sont les apprentissages que nous pourrons en tirer » précise Ken Washington, Directeur du secteur R&D de Ford et issu de la recherche aérospatiale. Le e-bike est un des prémices à ce qui va suivre, tandis que de nombreux autres projets sont encore en test à travers le monde :

– A Londres, le parking « sans-douleur » (painless parking), le shuttle « social » et dynamique, le dompteur de trafic, l’utilisation des datas pour les compagnies d’assurances, des systèmes de voitures à la demande…

– Aux Etats-Unis, du covoiturage avec les voitures Ford, des parkings intelligents, …

Des produits innovants qui ne sortiront peut être jamais

L’Europe et l’Asie ont également leurs programmes. Comme le e-bike, qui n’est pas destiné à la vente aux particuliers ni aux professionnels, mais fait office de produit d’appel pour démontrer les combinaisons possibles en matière de mobilité intelligente, les autres expériences en sont au stade du bêta-test et permettent surtout de dresser une tendance. 

« Nous avons du covoiturage, des voitures à la demande, des traqueurs GPS de vélo…et le e-bike, qui vous offre un pédalage assisté, et des interactions avec votre vie digitale et votre voiture. Ce sont des modes de transport qui vont être selon nous désirables, et qui deviendront de plus en plus importants dans le futur. » ajoute Ken Washington.

Ford Smart Mobility
Carte des projets de Smart Mobility, par Ford

Alors, l’enjeu pour Ford ici, est de montrer qu’ils sont « dans le coup », des initiatives fleurissent pour créer des produits innovants autour de la voiture, et sortir de la zone de confort du duo conducteur-véhicule pour proposer une gamme de services autour de la mobilité en général. Des applications intelligentes et des modes de transports alternatifs intéressants sont proposés. Il sera intéressant de voir quels seront les projets qui aboutiront et quelles innovations resteront pour comprendre si la stratégie de Ford s’est avérée payante.

Crédits Photo : Ethan Miller/Getty Images North America et Barbara Prose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.