in ,

Guide des bonnes pratiques pour la gestion du parc informatique

ggestion parc informatique

La gestion d’un parc informatique revêt une importance capitale pour tous les types d’organisations. En effet, la maîtrise des infrastructures permet d’améliorer l’environnement, l’information et l’expérience de l’organisation dans son ensemble.

Les infrastructures informatiques sont en constante évolution. Par conséquent, les méthodes de gestion traditionnelles peuvent se révéler inadéquates pour traiter les problèmes IT complexes. Elles risquent d’avoir un impact négatif sur les performances et la disponibilité d’un réseau. De fait, optimisez la gestion votre parc informatique pour éviter les mésaventures liées au réseau.

L’importance du parc informatique

À mesure qu’une entreprise se développe, elle devient une cible plus facile pour les cyberattaques. Il faut alors mettre en place un système capable de suivre les mises à jour et les innovations constantes que le monde informatique réserve. Découvrez comment une infrastructure informatique fiable peut servir votre entreprise.

Sécurité et prévention proactives

La sécurité constitue sans doute la plus grande responsabilité des entreprises modernes. Plus la technologie évolue, plus les tentatives de piratage deviennent puissantes et dangereuses. Un parc informatique efficace doit ainsi fournir des solutions de sécurité proactives telles que l’analyse et le suivi des menaces ou l’identification des failles. En plus de lutter contre les différentes cyberattaques, ces mesures empêchent les futures violations.

Gestion et reprise après sinistre

La gestion d’un parc informatique aide les entreprises au quotidien, mais elle se révèle encore plus efficace en cas de catastrophe. Une infrastructure informatique robuste comprend une sauvegarde systématique et complète des données. Ainsi, il est toujours possible de restaurer des données perdues, endommagées ou compromises. 

En outre, une équipe de gestion des infrastructures informatiques rapide et compétente peut répondre instantanément aux problèmes rencontrés. Elle peut aussi intervenir rapidement en cas de sinistre. Une telle intervention est la clé pour minimiser les temps d’arrêt et préserver les données.

Une meilleure expérience utilisateur

Par ailleurs, l’infrastructure informatique joue un rôle important pour les utilisateurs finaux. Qu’il s’agisse d’une boutique en ligne ou d’un logiciel de gestion de la relation client, investir dans une infrastructure informatique permet d’offrir de meilleurs services. En outre, les clients ne seront jamais frustrés par des retards inattendus étant donné que les temps d’arrêt sont contrôlés par le biais d’une maintenance préventive.

Favoriser la productivité des employés

La mise à disposition d’ applications efficaces et accessibles permet aux employés d’optimiser leur journée de travail. La productivité de l’entreprise s’en trouve accrue. En outre, une infrastructure informatique efficace assure la sécurité et la récupération des données, peu importe où se trouve un employé ou quel appareil il utilise.

Les meilleures pratiques pour la gestion d’un parc informatique

La notion de « meilleures pratiques » désigne « un ensemble de directives, d’éthique et d’idées. Celles-ci représentent la démarche la plus efficace ou la plus prudente dans une situation donnée ». En outre, les bonnes pratiques servent de cadre général pour une variété de scénarios.

La liste ci-dessous énumère les moyens les plus efficaces de maintenir et de contrôler tous les aspects du cycle de vie de l’infrastructure informatique.

Évaluer les structures de l’infrastructure

Pour la gestion du parc informatique, il convient d’évaluer systématiquement l’infrastructure existante. Il ne s’agit pas d’une procédure ponctuelle, mais d’un processus permanent et continu. L’infrastructure peut devenir obsolète avec le temps. Il faut donc constamment se poser des questions pour évaluer son efficacité, des questions telles que :

  • Quels aspects faut-il améliorer ?
  • Qu’est-ce qui fonctionne bien actuellement ?
  • Quels domaines dupliquer ?
  • Quels sont les changements à apporter et comment procéder ?

Créer des objectifs clairs

Les entreprises qui adoptent ou mettent à niveau de nouvelles technologies ou infrastructures peuvent finir par perdre de l’argent et du temps sans objectifs cohérents. Après avoir analysé les technologies existantes et identifié les solutions potentielles, il faut créer une feuille de route. Cette dernière permet de mettre en œuvre ces solutions avec succès. Une fois que les objectifs ont été déterminés, il faut poser les bonnes questions pour les atteindre. Par exemple :

  • Quel impact aura-t-elle sur le fonctionnement quotidien de l’entreprise ?
  • Quelles sont les technologies supplémentaires dans lesquelles il faut investir pour favoriser la gestion par informatique ?
  • Quel sera le coût de la transformation numérique ?
  • Comment la transformation numérique résout-elle les problèmes actuels ?

Après avoir répondu à ces questions, il sera possible d’avoir une meilleure idée de ce qu’il faudra faire pour atteindre les objectifs

Maintenir le cap sur les normes de sécurité

Lors de la gestion d’un parc informatique, les normes de sécurité doivent toujours être une priorité. En fait, elles permettent de garantir la sécurité des données de l’entreprise et des utilisateurs finaux. Il est particulièrement important pour les organisations de maintenir la cybersécurité lorsqu’elles offrent des privilèges de travail à distance.

En outre, les astuces suivantes permettent de rester au sommet des normes de sécurité et de protéger les données :

  • Effectuer des audits internes. En cas de recours à un fournisseur de services de cloud computing, il faut veiller à ce qu’il dispose de solutions d’audit et d’évaluation.
  • Mettre continuellement à jour le plan de reprise après sinistre pour minimiser les effets des temps d’arrêt.
  • Pour protéger à la fois les données et les utilisateurs finaux, il faut suivre les tendances du secteur en matière de cybersécurité et s’adapter aux meilleures pratiques. Vérifier que tous les logiciels sont à jour.
  • Surveiller tout changement d’accès aux réseaux et limiter l’accès des utilisateurs à certaines données.
  • Former les employés aux principes et aux meilleures pratiques en matière de cybersécurité.

Créer des alertes significatives

Les alertes de surveillance sont des notifications déclenchées par un événement lorsqu’une ou plusieurs métriques dépassent un seuil acceptable. Par exemple, une alerte peut être émise lorsqu’un serveur Web a cessé de fonctionner ou lorsqu’une base de données manque d’espace disque. En général, l’alerte doit être envoyée via un canal de communication établi à une ou plusieurs équipes chargées de rechercher la cause profonde du problème. 

La stratégie de gestion et de surveillance de l’infrastructure fournit les principaux objectifs de la mise en œuvre de l’alerte. Mais au niveau tactique, d’autres décisions doivent être prises :

  • Quels systèmes doivent être alertés et dans quelles conditions ?
  • Qui doit recevoir ces alertes ?
  • Quel niveau d’information sera inclus dans les alertes ?
  • Quel est le meilleur canal pour que la cible reçoive ces alertes ?

L’objectif de ces mesures est de minimiser le nombre de faux positifs et d’éviter de surcharger l’équipe de réponse aux incidents. Chaque alerte doit apporter une valeur ajoutée à l’incident et aider à trouver la cause profonde de la panne. Ces principes s’appliquent non seulement aux plateformes cloud, mais aussi aux environnements sur site, hybrides ou aux flottes d’appareils IoT.

Automatiser les opérations de base et répétitives

L’exécution de tâches de maintenance et de dépannage répétitives, comme l’exécution manuelle d’un script, constitue une perte de temps. L’automatisation de toutes les opérations courantes peut aider les administrateurs informatiques à corriger rapidement les erreurs et à réduire leur charge de travail. 

Cela garantit un temps moyen de réparation minimal et l’absence de violation des accords de niveau de service. Cela joue également un rôle majeur dans l’optimisation de la gestion du parc informatique et la croissance du développement commercial.

Exploiter les rapports pour la prévision et l’analyse

Des problèmes de réseau inattendus peuvent entraîner des pannes de réseau, ce qui coûte une fortune aux propriétaires d’entreprises. Grâce aux rapports, les administrateurs peuvent analyser les tendances, prévoir les pannes potentielles des appareils et les corriger à l’avance. Cette approche permet de réduire les temps d’arrêt du réseau et d’éviter des pertes financières pour le réseau.

Surveiller de manière proactive l’infrastructure informatique

Il ne suffit pas de réagir instantanément aux problèmes de réseau et de les résoudre après coup pour éviter les pannes non planifiées. Des pannes de réseau fréquentes peuvent ruiner la croissance de l’entreprise et faire fuir les clients. Ce qui rend difficile pour les propriétaires d’entreprise de reconstruire la marque.

Pour augmenter efficacement la disponibilité du réseau, la surveillance proactive de l’infrastructure devient une technique de base. Pour cela, il suffit de se servir d’un outil de visualisation tel que des tableaux de bord et des cartes en temps réel. Il permet d’identifier, de localiser et d’éliminer les erreurs critiques du réseau aux stades les plus précoces,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.