in

Huawei : une fois de plus victime d’une sanction par les Américains

Huawei sanctionnée par l'Amérique

Aux dernières nouvelles, le gouvernement américain serait sur le point de mettre un terme aux licences d’exportation vers Huawei. Une décision qui peut être fatale à l’entreprise chinoise.

Bien avant cette prise de décision Huawei faisait déjà l’objet d’un refus quant à l’importation de semi-conducteurs depuis les États-Unis. Et ces deux dernières années, l’entreprise a connu des difficultés financières en raison de cette sanction commerciale américaine. Aujourd’hui, une nouvelle pression vient menacer la survie du géant chinois de la technologie.

Une pression de plus pour Huawei

Pour la Chine, la décision du gouvernement américain est d’une telle agressivité qu’elle se sent inquiète quant à l’avenir d’Huawei. Et selon le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, le pays va devoir suivre de près l’évolution de la situation. « Nous sommes inquiets de ce que cette décision pourrait provoquer à notre économie. C’est un signe d’abus de pouvoir et le gouvernement chinois s’oppose à cette idée de généralisation du concept de sécurité nationale », a ajouté Mao Ning mardi dernier. Sans oublier que le pays s’oppose également à la suppression des entreprises chinoises, dont Huawei, de tout le territoire américain.

Une décision de l’Amérique qui va nuire à certaines entreprises américaines à part Huawei

La Chine et Huawei ne sont pas les seules victimes de cette décision prise par l’Amérique. Il y aura également des entreprises américaines qui vont subir des menaces de fermeture. La raison est simple : les États-Unis ont mis un terme à l’exportation de composants de matières premières vers la Chine. Particulièrement vers Huawei.  

l'Amérique sanctionne Huawei

À titre d’information, Huawei a déjà été victime d’accusations durant le pouvoir de Donald Trump. À cette époque, les États-Unis accusent (sans fondement) Huawei d’avoir collaboré avec l’Armée populaire de libération. De leur côté, le gouvernement chinois, ainsi que le groupe Huawei, nient catégoriquement toutes les allégations.

Les Américains appliquent des sanctions plus sévères et des limites à l’approvisionnement d’Huawei

Face à cette décision prise par l’Amérique quant à l’interdiction d’exportation vers la Chine, notamment vers Huawei, certaines entreprises n’auront pas besoin de licences d’exportation. Il s’agit de Qualcomm, d’Intel, et de AMD, fournisseurs de puces qui ne sont pas liées à la 5G. Et aux dernières nouvelles, AMD et Intel peuvent exporter des processeurs vers la Chine pour les ordinateurs Huawei.

Toutefois, les États-Unis ont instauré de nouvelles restrictions par rapport à l’exportation de composants vers la Chine. Les sanctions seront donc plus sévères et il y aura des limites à l’approvisionnement d’Huawei en matière de technologie. Par ailleurs, les Pays-Bas et le Japon s’allient à l’Amérique dans le but de restreindre l’exportation d’équipements de fabrication de puces vers les sociétés chinoises, dont Huawei.

Une décision sans fondement

À l’heure actuelle, la décision de sanctionner Huawei reste sans fondement. Aucune justification n’a donc été fournie. Mais une hypothèse pourrait justifier les sanctions qu’impose l’Amérique à Huawei. La société serait sur le point d’investir dans une chaîne d’approvisionnement de semi-conducteurs sans les États-Unis. Et que Huawei se rapproche de plus en plus du gouvernement chinois en raison de la pression économique qui pèse sur l’entreprise.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.