iaas infrastructure as a service

IaaS : tout savoir sur l’Infrastructure as a Service

L’IaaS ou infrastructure as a Service est une combinaison de ressources physiques et virtuelles. Il fournit aux consommateurs les éléments de base pour exécuter des applications et des charges de travail dans le cloud.

L’infrastructure en tant que service (IaaS) désigne un mode d’informatique dans les clouds. Ce modèle représente l’une des trois principales catégories de services de cloud computing, avec le logiciel en tant que service (SaaS) et la plateforme en tant que service (PaaS). En effet, les fournisseurs de services cloud gèrent les infrastructures informatiques, y compris les ressources de stockage, de serveur et de réseau.

Qu’est-ce que l’infrastructure en tant que service ?

L’infrastructure en tant que service (IaaS) constitue un modèle de service de cloud computing dans lequel les ressources informatiques des entreprises sont hébergées dans le cloud. Ce modèle peut servir aux entreprises pour transférer une partie ou la totalité de leur base de données sur site vers le cloud

En effet, ces infrastructures incluent le matériel informatique, le stockage et le réseau, ainsi que d’autres équipements et logiciels. Par conséquent, les clients peuvent se passer d’un data center local et des mises à jour de ces composants.

Tout modèle de cloud computing nécessite la participation d’un fournisseur. Ce dernier est souvent une organisation tierce spécialisée dans la vente d’IaaS. Amazon Web Services (AWS) et Google Cloud Platform (GCP) en font partie. Une entreprise peut également choisir de déployer un cloud privé, devenant ainsi son propre fournisseur de services d’infrastructure.

Architecture IaaS

Dans un modèle de service IaaS, un fournisseur de services cloud héberge les composants d’infrastructure qui sont traditionnellement présents dans un data center sur site. Il s’agit de serveurs, de systèmes de stockage et de réseaux. Les fournisseurs IaaS présentent un éventail de services pour compléter ces différents éléments. Il peut s’agir des services suivants :

  • la facturation détaillée ;
  • la surveillance d’accès aux journaux la sécurité ;
  • le partage de charge ;
  • le regroupement ; 
  • et la capacité de stockage.

Comment fonctionne l’IaaS ?

iaas

Les clients IaaS accèdent aux ressources et aux services par le biais d’un réseau étendu (WAN), tel qu’Internet. Ils peuvent utiliser les services du fournisseur de cloud computing pour installer les autres applications.

Par exemple, l’utilisateur peut se connecter à la plateforme IaaS pour :

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

  • créer des machines virtuelles (VM) ;
  • installer des systèmes d’exploitation ;
  • déployer des logiciels intermédiaires, notamment des bases de données ;
  • créer des compartiments de stockage pour les charges de travail et les sauvegardes ;
  • mettre en place la charge de travail de l’entreprise dans cette VM.

Les utilisateurs disposent ensuite des services du fournisseur pour : 

  • suivre les coûts ; 
  • contrôler les performances ;
  • équilibrer le trafic réseau ;
  • résoudre les problèmes d’application ;
  • et gérer la reprise après sinistre.

IaaS : Cas d’utilisation 

L’IaaS peut être utilisé à des fins très diverses. Les ressources de calcul qu’il fournit via un modèle cloud peuvent être utilisées pour s’adapter à une variété de cas d’utilisation

Ci-après les plus courants pour les déploiements IaaS.

Environnements de test et de développement

IaaS offre aux organisations une flexibilité en ce qui concerne les différents environnements de test et de développement. Ces derniers peuvent, en effet, être adaptés en fonction des besoins.

Hébergement de sites Web destinés aux clients

Les solutions de stockage sur le web sont plus abordables que les méthodes traditionnelles. L’IaaS peut être le moyen le plus simple et le plus efficace pour les organisations de gérer les données lorsque la demande est imprévisible. En outre, les entreprises peuvent contourner le besoin d’efforts importants axés sur les exigences de gestion, juridiques et de conformité du stockage de données.

Des applications Web

L’infrastructure pour héberger les applications Web est fournie par IaaS. Par conséquent, si une organisation héberge une application Web, l’IaaS peut fournir la mise en réseau, les serveurs et les ressources de stockage nécessaires. Les déploiements peuvent être effectués rapidement et l’infrastructure cloud peut être facilement augmentée ou réduite en fonction de la demande de l’application.

Calcul haute performance (HPC)

Certaines charges de travail peuvent nécessiter des calculs de niveau HPC, tels que des calculs scientifiques, des travaux de modélisation financière et de conception de produits. L’IaaS peut fournir la puissance de calcul et de traitement nécessaire pour parcourir des ensembles de données volumineuses.

Les avantages de l’IaaS 

iaas

Les avantages de cette infrastructure peuvent, en effet, aider à développer en toute confiance la stratégie de l’entreprise. Ce modèle est plus facile, plus rapide et plus rentable pour exploiter une charge de travail sans avoir à acheter et supporter l’infrastructure sous-jacente. 

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

L’IaaS constitue également un type de service en cloud efficace pour les charges de travail qui sont temporaires, expérimentales ou qui changent de manière inattendue. 

Maintenir un état d’esprit de croissance

L’objectif de toute entreprise est de se développer. Son succès amène à gagner plus de clients et plus de charges de travail, ce qui entraîne à son tour une augmentation des données.

Les plateformes IaaS utilisent une technologie de pointe qui peut facilement évoluer. Cette évolutivité à la demande offre une flexibilité et une plus grande agilité en réponse à de nouvelles opportunités et exigences. Et comme l’infrastructure est gérée par un service tiers, les experts se chargent de faire fonctionner le système.

Économiser les dépenses

En général, les clients IaaS paient par utilisateur à l’heure, à la semaine ou au mois. Certains fournisseurs facturent également les clients en fonction de la quantité d’espace de machine virtuelle qu’ils utilisent. Ce modèle de paiement à l’usage élimine les dépenses d’investissement liées au déploiement de matériel et de logiciels en interne.

Lorsqu’une entreprise ne peut pas faire appel à des fournisseurs tiers, le cloud privé peut toujours offrir le contrôle et l’évolutivité de l’IaaS.

Principaux fournisseurs et produits IaaS

Il existe de nombreux exemples de fournisseurs et de produits IaaS. Les produits IaaS proposés par les trois plus grands fournisseurs de services de cloud public, incluent les éléments suivants :

  • AWS propose des services de stockage tels que Simple Storage Service (S3) et Glacier, ainsi que des services de calcul, y compris son Elastic Compute Cloud (EC2).
  • Google Cloud Platform (GCP) propose des services de stockage et de calcul via Google Compute Engine.
  • Microsoft Azure Virtual Machines offre la virtualisation du cloud à de nombreuses fins de cloud computing.

Ceci n’est qu’un échantillon de la large gamme de services fournis par les principaux fournisseurs IaaS. Les services peuvent inclure des fonctions sans serveur, telles que AWS Lambda, Azure Functions ou Google Cloud Functions.

Il existe également de nombreux autres acteurs plus petits ou plus de niches sur le marché IaaS, y compris ces produits :

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

  • Cloud géré par Rackspace ;
  • IBM Cloud Private ;
  • Serveurs virtuels IBM Cloud ;
  • CenturyLink Cloud ;
  • Gouttelettes DigitalOcean ;
  • Service de calcul élastique Alibaba ;
  • Alibaba Cloud Elastic High Performance Computing (E-HPC);
  • Et Service Alibaba Elastic GPU (EGS).

Cependant, les utilisateurs doivent examiner attentivement les services, la fiabilité et les coûts avant de choisir un fournisseur. De plus, ils sont tenus de sélectionner un autre fournisseur et de se redéployer sur l’infrastructure alternative si nécessaire. 

Les inconvénients de l’IaaS

Malgré son modèle flexible de paiement à l’utilisation, la facturation IaaS peut poser problème à certaines entreprises. En effet, la facturation du cloud est extrêmement granulaire, et elle est ventilée pour refléter l’utilisation précise des services.

Il n’est pas rare que les utilisateurs se retrouvent avec des coûts plus élevés que prévu. De ce fait, ils doivent surveiller de près leurs environnements IaaS et leurs factures.

Cette méthode leur permet de comprendre comment les services sont utilisés afin d’éviter d’être facturés pour des services non autorisés.

Le contrôle constitue également un autre problème courant pour les clients IaaS. Les fournisseurs étant propriétaires de l’infrastructure, les détails de la configuration et des performances de leur système sont rarement transparents pour les utilisateurs.

Ce manque de transparence peut rendre la gestion et la surveillance des systèmes d’information plus difficiles.

Enjeux liés à la sécurité 

Tant que le client contrôle les applications et les données, les risques de sécurité peuvent toujours provenir de l’hôte ou d’autres machines virtuelles (VM). Des menaces internes ou des vulnérabilités du système risquent d’exposer la communication de données entre l’infrastructure hôte et les machines virtuelles à des entités non autorisées.

Les utilisateurs IaaS sont également préoccupés par la résilience du service. La disponibilité et les performances de la charge de travail dépendent fortement du fournisseur. En outre, l’IaaS étant une architecture multi-tenante, le problème des voisins bruyants peut avoir un impact négatif sur les charges de travail des utilisateurs.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

IaaS vs. SaaS vs. PaaS

Comme mentionné plus haut, l’infrastructure as a service (IaaS) ne représente qu’un des nombreux modèles de cloud computing. Cependant, ce modèle peut être complété en le combinant avec la platform as a service et le software as a service.

La PaaS s’appuie sur le modèle IaaS. En effet, en plus des composants d’infrastructure sous-jacents, les fournisseurs hébergent, gèrent et proposent des systèmes d’exploitation, des intergiciels et d’autres runtimes aux utilisateurs du cloud. Si cette plateforme simplifie le déploiement des charges de travail, elle limite également la flexibilité d’une entreprise à créer l’environnement qu’elle souhaite.

Avec le SaaS, les fournisseurs hébergent, gèrent et proposent l’ensemble de l’infrastructure et les applications. Les utilisateurs de ce logiciel en tant que service n’ont pas besoin d’installer quoi que ce soit. Ils se connectent simplement et utilisent l’application du fournisseur, qui fonctionne sur l’infrastructure du fournisseur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *