in ,

IBM et Boston Dynamics associent leurs technologies pour améliorer la surveillance industrielle

Boston Dynamics IBM

IBM et Boston Dynamics ont annoncé un nouveau partenariat. Ce dernier vise à optimiser les opérations industrielles en fournissant des analyses de données à la périphérie. Ainsi, les entreprises pourront améliorer la sécurité des travailleurs, optimiser les activités sur le terrain et accroître la productivité de la maintenance dans divers environnements.

Actuellement la plupart des fabricants ont mis en œuvre une robotique pilotée par l’IA pour prendre des décisions autonomes. Ils s’appuient sur l’automatisation pour aider leur organisation à améliorer les résultats commerciaux et à surmonter les défis stratégiques. Cependant, un bon nombre d’entreprises pensent que la plupart des dispositifs edge et IoT sont stationnaires, inflexibles et incapables de répondre à des environnements en évolution rapide.

IBM et Boston Dynamics exploitent le potentiel de l’IA et des robots ambulants

Grâce aux innovations d’IBM Research en matière d’IA et de cloud hybride, IBM Consulting a pu développer des applications logicielles de pointe. Ces derniers fonctionnent avec une variété de « charges utiles » qui s’intègrent au robot mobile de Boston Dynamics appelé Spot. En fait, ces charges utiles constituent des modules spécialisés. Ils comprennent :

  • un bras robotique,
  • une caméra panoramique et thermique pour analyser les températures pendant les inspections.

En outre, ils incluent un module de cartographie LIDAR et des modules CPU ou GPU de bord attachables.

Boston Dynamics et IBM s’efforcent de faire de Spot un dispositif itinérant intelligent. En effet, cet aspect revêt une importance cruciale, car de plus en plus d’organisations industrielles utilisent la robotique. Grâce à la conception de Spot, les responsables de l’exploitation bénéficieront d’une plus grande souplesse pour inspecter et surveiller les équipements.

Spot va mener des inspections autonomes régulières sur les sites de National Grid

L’un des premiers projets pilotes utilisant le robot Spot et les applications IBM se déroule au sein de la compagnie d’électricité et de gaz National Grid. Selon les partenaires, ce robot va être utilisé pour effectuer des inspections autonomes régulières sur les sites de National Grid.

Avec l’intégration des services avancés d’IA d’IBM, National Grid dispose d’une nouvelle intelligence exploitable. Cette dernière traite les données et permet des temps de réponse plus rapides lorsqu’un problème est détecté dans un système d’installation.

Actuellement, les entreprises testent sur le terrain une capacité d’inférence en temps quasi réel. Cette dernière intègre l’analyse thermo-visuelle des données d’inspection recueillies par le robot. D’ailleurs, ces nouvelles analyses permettent d’identifier les points chauds et les problèmes dans les composants des centrales électriques.

De son côté, National Grid prévoit de tirer parti du traitement des données périphériques par le robot Spot pour alerter le personnel de maintenance. Ainsi, dès que des défauts sont détectés, ils peuvent effectuer des réparations immédiates. Alors même que le robot poursuit ses rondes d’inspection.

Selon IBM et Boston Dynamics, les capacités de détection à bord des robots Spot peuvent s’étendre à plusieurs sites et types d’équipements. Ils bénéficient d’ailleurs des outils et de l’expertise d’IBM en matière de périphérie, de 5G, de sécurité et de cloud hybride.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.