renault bresil industrie 4.0

Industrie 4.0 : l’usine brésilienne de Renault nommée «Lighthouse» par le WEF

L’usine brésilienne de Renault située à Curitiba, au Brésil, vient d’être ajoutée au réseau  » Global Network of Ligthhouses  » du World Economic Forum. Le géant français de l’automobile vise à faire entrer tout son réseau de fabrication dans l’ère de l’industrie 4.0…

Le Groupe Renault a le regard tourné vers le futur, et semble fermement décidé à embrasser la quatrième révolution industrielle. En 2019, le World Economic Forum avait récompensé les efforts du géant français de l’automobile en ajoutant son usine située à Cléon, en Normandie, à son réseau  » Global Network of Lighthouses « .

Ce réseau vise à tisser un lien entre les leaders mondiaux de l’application des technologies de l’industrie 4.0. À présent, une seconde usine Renault vient d’acquérir ce prestigieux statut. Il s’agit du site industriel situé à Curitiba, dans l’Etat du Parana, au Brésil.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Pour obtenir ce statut de  » Lighthouse « , l’usine Renault Curitiba a largement investi dans les technologies de pointe. L’intégralité de sa chaîne logistique est aujourd’hui connectée.

Chacun des 290 000 véhicules produits sur place annuellement est suivi jusqu’à son lieu de livraison grâce à la technologie RFID. Ce dispositif permet de réduire les délais de livraison à hauteur de 30%, et d’atteindre un taux de livraison dans les délais de 95,4%.

Par ailleurs, la plateforme de ventes en ligne a permis la vente de plus de 10 000 véhicules. Grâce à ce nouveau canal, les données sur les commandes peuvent être partagées en temps réel avec les fournisseurs et la chaîne de production.

L’usine Renault a aussi déployé d’importants efforts dans le domaine de l’automatisation. Plus de 230 Véhicules à Guidage Automatique et 200 iPad ont permis d’améliorer les conditions de travail des employés.

Renault veut déployer les technologies de l’industrie 4.0 dans ses 40 usines

Cette usine est la première en Amérique du Sud à recevoir le label du World Economic Forum. Une belle récompense pour les 5500 employés qui travaillent sur place.

D’ailleurs, selon Eric Marchiol, directeur de l’Industrie 4.0 chez Renault pour l’Alliance,  » le rôle des employés est tout aussi important que l’innovation technologique «  pour assurer le déploiement global de la transformation numérique au sein des usines du groupe.

Selon ses dires, les managers de Renault s’inspirent désormais des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies et sont proactifs dans le domaine de l’industrie 4.0. Grâce à l’accès instantané et au monitoring de la chaîne logistique en temps réel, toutes les usines du groupe entreront bientôt dans la nouvelle ère.

Les hommes et les femmes employées par Renault sont à la source des innovations déployées par le groupe, puisque 80% des projets d’industrie 4.0 sont initiés par des équipes locales au sein des usines ou des divisions logistiques.

Comme l’explique Jose Vicente de los Mozos, vice-président à la fabrication et la logistique au sein du groupe, cette transformation numérique dans les usines Renault a débuté en 2016. Elle vise à répondre aux besoins croissants des consommateurs, à l’émergence de nouveaux services de mobilité et à l’arrivée des véhicules connectés et autonomes.

Le cadre exprime la grande fierté du groupe face à cette reconnaissance de la part du World Economic Forum. Selon ses dires, la vision de Renault est celle de l’industrie d’un futur  » humain, numérique et connecté « .

À présent, le Groupe Renault est lancé pour déployer cette transformation sur l’ensemble de son réseau de fabrication regroupant 40 usines et 13 sites logistiques dans 16 pays pour environ 73 000 employés. Plus de 70 projets liés à la quatrième révolution industrielle sont en cours de déploiement dans tous les sites…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *