Bitcoin

Un investisseur milliardaire a qualifié le bitcoin de « dégoûtant »

Depuis son émergence au cours de la dernière décennie, le bitcoin a connu plusieurs critiques virulentes. Parmi ces derniers figure notamment celle de l’investisseur milliardaire Charlie Munger.

Lors de l’assemblée annuelle de Berkshire ce samedi, le vice-président de Berkshire Hathaway et bras droit de Warren Buffett a partagé ses opinions sur le succès du bitcoin. Pour exprimer son avis sur la question, Charlie Munger n’a pas hésité à prendre la parole. En effet, il a qualifié les crypto-monnaies de dégoûtantes et contraires aux intérêts de la civilisation.

Charlie Munger a fait part de son désintérêt pour le bitcoin

Lors d’une session de questions-réponses en direct, un investisseur a interpellé Buffett et Munger sur leur scepticisme bien documenté à l’égard du bitcoin. Buffett a esquivé la question, en plaisantant qu’il mettrait en colère les propriétaires de bitcoins s’il les critiquait. En revanche, Munger, 97 ans, a été très franc quant à son opinion sur la crypto-monnaie

« Bien sûr, je déteste le succès du bitcoin, et je ne soutiens pas une monnaie qui sert autant aux kidnappeurs et aux extorqueurs » a-t-il déclaré. « De même, je n’aime pas transférer des milliards de dollars supplémentaires à quelqu’un qui vient d’inventer un nouveau produit financier de toutes pièces. Je pense que je devrais modestement dire que toute cette évolution se révèle dégoûtante et contraire aux intérêts de la civilisation ».

En fait, Munger est un investisseur et homme d’affaires renommé que Buffett a qualifié de génie. Il a déjà travaillé dans une épicerie appartenant au grand-père de Warren. Sa fortune nette de Munger est évaluée à 2,1 milliards de dollars, selon Forbes.

Charlie Munger double sa critique du bitcoin

Alors que les crypto-monnaies constituent pour beaucoup une technologie d’avenir, elles sont considérées comme une menace pour certaines. Selon Munger le bitcoin constitue en quelque sorte un substitut artificiel de l’or

Il a affirmé : « comme je n’achète jamais d’or, je n’achète jamais de bitcoin. Les bitcoins me rappellent ce qu’Oscar Wilde disait de la chasse au renard. Il disait que c’était la poursuite de l’innommable par l’indicible ».

En février, il a dit que l’actif cryptographique est trop volatile pour servir correctement de moyen d’échange. L’investisseur milliardaire a qualifié les crypto-monnaies de « totalement stupides » lors de l’assemblée annuelle des actionnaires du Daily Journal en 2018.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Malgré sa volatilité, le bitcoin a récemment connu sa plus forte hausse de plus de 65 000 dollars grâce à Tesla. En fait, ce dernier fait partie des entrepôts qui acceptent désormais la monnaie en paiement de ses clients. Celle-ci a retrouvé une partie de sa valeur en cherchant à définir son utilité, passant d’une monnaie potentielle à une réserve de valeur.

Dimanche à midi, le bitcoin est évalué à plus de 56 400 dollars, soit environ 46 866 euros. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *