in

Isaac Sim de NVIDIA : se préparer à l’ère de la robotique à venir

Isaac Sim

NVIDIA a commencé à s’orienter activement vers les voitures autonomes. La société a également préparé le terrain pour les robots autonomes de toutes sortes.

Lors du Dell Technologies World, il y avait une session sur l’avenir. D’ailleurs, la robotique faisait partie des changements perturbateurs que le marché allait connaître au cours de cette décennie. Aujourd’hui, des robots sont en cours de développement. Parmi eux, il y a ceux destinés à la fabrication, à la téléprésence, à l’usage militaire, à l’application de la loi, à la sécurité.

Le problème subsistant de la robotique

Le chemin vers la robotique est parsemé d’embûches. Qu’il s’agisse d’actionneurs, de caméras, d’alimentation ou simplement de rendre ces objets suffisamment intelligents, divers obstacles entravent les progrès. La plupart d’entre eux ont été surmontés, mais un problème demeure. 

Ce dernier consiste à former efficacement le personnel sans avoir à le guider physiquement à travers chaque tâche. La solution a été d’utiliser la simulation, où des jours de formation peuvent se faire en quelques minutes. En effet, il est possible d’accélérer la simulation à la vitesse de la machine, allant bien au-delà de ce qu’une construction physique peut faire.  

Cependant, toutes les simulations n’ont pas été créées égales. Et même si le recours à cette méthode semblait prometteur, cette perspective ne s’est pas bien traduite dans la pratique. Pour fonctionner correctement, la simulation doit refléter toute la richesse du monde physique à travers les caméras virtuelles et le robot virtuel. Sinon, l’entraînement du robot sera défectueux.

Isaac Sim : développé pour résoudre le problème de la robotique

Isaac Sim a été conçu pour fonctionner avec la plateforme robotique Jetson Xavier de NVIDIA. En fait, cette technologie devient l’une des solutions robotiques de facto. 800 000 développeurs ont adopté à travers 120 partenaires de l’écosystème pour 3 000 clients.

Il s’agit d’une simulation construite sur la plateforme Omniverse de jumeaux numériques. Il fournit une représentation virtuelle réaliste du monde naturel. En outre, Isaac Sim permet l’importation de divers types d’objets, y compris des fichiers CAO, pour générer un environnement simulé logiquement indiscernable du monde réel. 

Isaac Sim utilise des données synthétiques qui nécessitent un processus pour garantir que les données simulées sont cohérentes. Par ailleurs, le niveau de flexibilité est essentiel pour créer la prochaine génération de robotique à l’échelle. 

Isaac Sim permet de modifier et de tester divers éléments

Isaac Sim permet de modifier des éléments et de tout tester, allant des pannes de courant et des événements météorologiques aux invasions d’extraterrestres et de zombies. Il permet d’ajuster les combinaisons de caméras et de capteurs, de modifier la taille et la nature du robot virtuel testé.

De plus, cette solution peut servir à la création d’un jeu passionnant susceptible de développer des compétences avec la plateforme. En effet, le processus de création d’un robot capable de combattre des monstres est similaire à celui requis pour un appareil apte à effectuer des tâches basiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.