enfant buvant de l'eau au kenya

Kerlink et CityTaps développent un réseau LoRaWAN au Kenya pour apporter l’eau courante dans les maisons

Avec le réseau LoRaWAN de Kerlink et les compteurs intelligents de CityTaps, plus de Kenyans auront accès à l’eau courante. En outre cela sera plus simple pour eux de payer les compagnies des eaux.

Kerlink et CityTaps se sont associés afin de fournir de l’eau courante aux maisons des pays en voie de développement. C’est là la principale mission que s’est fixée la startup française. Ensemble, ils ont monté un projet qui devrait aider les Kenyans à recevoir, surveiller et payer l’eau qu’ils consomment.

Cette solution se base sur un réseau qui combine la passerelle Wirnet iBTS de Kerlink et les compteurs d’eau intelligents de CityTaps. En outre, elle intègre les logiciels de paiement mobile disponibles. Ce réseau LoRaWAN permet à ses utilisateurs de connaître leur consommation en eau et donc de pouvoir bien la gérer. Et grâce à l’incorporation de systèmes de paiements, ils peuvent programmer ceux-ci pour qu’ils soient bien perçus par la compagnie MAWASCO qui s’occupe de traiter les eaux. En plus de régler le problème de l’accumulation de factures impayées, CityTaps aidera à réduire les pertes et le gaspillage d’eau.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Un projet financé par l’État français

Ce projet est financé par la subvention FASEP attribuée par la direction générale du Trésor. Elle est destinée en priorité aux PME qui mettent en place des technologies vertes et innovantes. Cela leur permet de démontrer la faisabilité de leur projet et l’efficacité de leurs méthodes. Cela, dans le but d’acquérir une référence dans le pays partenaire.

Le PDG et fondateur de CityTaps Grégoire Landel s’est exprimé à ce sujet. « Au Kenya, 41% de la population n’a pas accès à l’eau courante. Cette subvention va nous permettre d’installer nos compteurs intelligents dans de nombreux foyers à Watamu grâce au soutien de Kerlink. L’aide de Kerlink est très précieuse puisqu’ils possèdent une grande expérience dans le déploiement de réseaux IoT dans le monde, dont l’Afrique. »

Un peu plus tôt dans l’année, nous vous rapportions que Kerlink avait mis sa passerelle LoRaWAN à disposition de l’ONU. Ainsi, en s’associant cette fois-ci avec la startup CityTaps, la société continue de mettre la technologie IoT au profit des pays en voie de développement. Et cela afin de les aider dans la gestion des ressources primordiales, comme l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *