in

Le prix des terres rares s’envole, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix de l’électronique

L'aluminium est parmi les métaux des terres rares les plus utilisés en électronique

L’industrie des semi-conducteurs est l’une des plus complexes de la planète. Elle dispose d’une chaîne d’approvisionnement qui dépend fortement des ressources naturelles. Nikkei rapporte que nous sommes à un point d’inflexion pour l’industrie des semi-conducteurs – principalement en raison de sa matière première la plus fondamentale, les métaux des terres rares (comme le cuivre, le lithium ou l’étain). Des métaux qui sont notamment utilisés comme éléments pour la fabrication des semi-conducteurs.

L’interaction entre les chaînes d’approvisionnement affaiblies, l’explosion de la demande et les tensions politiques entre les États-Unis et la Chine sont les principaux facteurs à l’origine de ces augmentations.

Coup d’œil sur l’évolution annuelle des prix

Un coup d’œil à l’évolution annuelle des prix de certains métaux de terres rares montre à quel point les fabrications qui les utilisent sont devenues plus chères l’année dernière. Le fait que le prix du dioxyde de lithium ait augmenté d’environ 150 % par an peut être identifié à la popularité croissante des voitures électriques.

pcloud

Le cuivre (l’un des conducteurs les plus courants) a vu son prix augmenter de 37 %. L’aluminium que l’on trouve couramment dans les boîtiers d’ordinateurs, a augmenté de 55 %. Le prix de l’étain a quant à lui augmenté de 82 %. Même les métaux de terres rares relativement niches tels que le néodyme et le praséodyme ont augmenté de près de 74 % par an. Les prix de plusieurs autres métaux de terres rares ont également augmenté.

L’augmentation du prix de ces éléments utiles à la technologie entraîne forcément une augmentation des prix pour l’utilisateur final. Les chaînes de fabrication et d’approvisionnement ne peuvent absorber qu’une quantité limitée d’éléments avant d’atteindre la zone rouge. Toutefois, comme c’est toujours le cas, ce sont les petits acteurs qui sont les premiers touchés. Les fournisseurs d’électronique pour les géants de l’assemblage et de la fabrication de matériel tels que Lenovo, HP, Apple et Samsung sont confrontés à un paysage concurrentiel notoirement impitoyable. Ils ne peuvent pas facilement transférer l’augmentation des coûts des composants à leurs clients mondiaux.

Les causes de la hausse de prix des terres rares

L’épidémie de COVID-19 et les pénuries de composants électroniques sont parmi les raisons de cette augmentation de prix. Couplée à la montée en flèche de la demande liée aux multiples points d’inflexion technologiques, cette situation a également entraîné des problèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement. Elle engendre également une montée en flèche des prix des produits de certains des principaux acteurs du secteur.

Cependant, un autre élément majeur fait également partie de l’équation : la géopolitique. La Chine est actuellement le seul pays à disposer d’une chaîne d’approvisionnement territoriale totalement intégrée. Elle couvre tous les aspects de la production de métaux de terres rares, de l’extraction au raffinage et au traitement final. L’année dernière, la Chine était responsable d’environ 55 % de la production minière mondiale de terres rares. 85 % de tous les minéraux de terres rares doivent aussi passer par la Chine durant la fabrication. La Chine dispose ainsi d’un puissant levier dans sa relation avec l’économie mondiale. Un éventuel durcissement des contrôles des exportations chinoises a suffi à alimenter en partie la hausse des prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *