in

Le robot Spot comme agent de patrouille sur le site archéologique de Pompéi

Robot spot

On le sait déjà, le grand robot quadrupède aux allures de chien de Boston Dynamics est doté d’une étonnante agilité. Une capacité qui lui permet de se balader sur un chantier au sol accidenté avec une aisance exceptionnelle. Mais aussi, de gravir les marches et  d’éviter les obstacles . Depuis quelques jours, le robot Spot arpente de jour comme de nuit les allées de Pompéi. Sa nouvelle mission ? Aider les équipes de préservation et les archéologues de la cité antique italien à repérer les signes d’érosion, de dégâts et de pillages.

Depuis sa commercialisation, le robot Spot ne cesse de fasciner et de susciter l’intérêt aussi bien des professionnels que du grand public par son agilité et la sophistication de ses mouvements. Boston Dynamics nous prouve une fois de plus la merveille d’ingénierie et de technologie qu’est le chien robotisé en lui donnant pour mission de protéger le joyau du patrimoine culturel italien et d’améliorer sa gestion.

Un robot spot au service de l’histoire

Même si l’ancienne ville italienne a été ensevelie sous les cendres et la pierre il y a de cela plusieurs millénaires, ce vestige du passé reste encore à ce jour la cible privilégiée des chasseurs de reliques. Et c’est justement là qu’intervient le robot Spot.

De fait, malgré tous les efforts des autorités locales pour assurer la protection du site, il est encore à ce jour très difficile de sécuriser le site contre les mains filoutes des pilleurs de ruines. Concrètement, Spot deviendra un outil de surveillance autonome et de patrouille quotidienne.

Grâce à sa taille et ses pattes, le robot Spot pourra notamment se faufiler dans zones souterraines et repérer les tunnels de contrebandes récemment creusés par excavateurs illégaux pour empêcher les futures intrusions.

site historique Pompei

N’oublions pas non plus que les ruines de Pompéi présentent encore aujourd’hui un risque pour la sécurité. Le robot spot va également naviguer dans les zones des ruines inaccessibles et non encore fouillées. Le but étant de recueillir des données 3D.

Les chercheurs étudieront et analyseront ensuite ces derniers pour surveiller l’état du site. Mais aussi anticiper les possibles effondrement et in fine permettre de planifier les interventions humaines ultérieures pour réparer les structures.

Concrètement, la mission du robot Spot repose sur deux axes. D’un côté, participer à la restructuration de ce vestige du passé tout en assurant la sécurité des ouvriers. Et de l’autre côté, effectuer des patrouilles d’inspection quotidienne. Pour ce faire, l’opérateur peut programmer un itinéraire ou diriger le robot chien à distance grâce à l’IA, des caméras et capteurs intelligents. Il utilisera les données recueillies pour alimenter des plateformes intelligentes d’analyse des données.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.