in ,

L’Indiana va tester le « magment », un béton magnétisé pour recharger les véhicules électriques

Magment : Tronçon de route magnétique
Advertisement

Le gouverneur de l’Indiana a annoncé que le ministère des Transports de l’Indiana et l’université Purdue commenceront bientôt à tester la viabilité de « Magment ». Il s’agit d’un béton magnétisé destiné à recharger les véhicules électriques pendant qu’ils roulent. Magment a été développé par une société allemande du même nom.

Magment : de l’énergie à partir de la route

Plusieurs initiatives ont été développées ces dernières années dans le but de recharger les véhicules électriques lors de leur passage. Des initiatives fournissant de l’énergie à partir de la route ou d’une bande située à proximité. Dans le cadre de ce nouveau projet, une équipe de chercheurs de l’université de Purdue, en collaboration avec des ingénieurs routiers de l’INDOT, construira cet été un petit tronçon de route sur le campus de Purdue ou à proximité. Une fois les tests concluants, la construction d’un autre tronçon de route débutera également. Cette fois-ci sur un quart de mile sur un site de l’INDOT. Là, des camions électriques nécessitant un minimum de 2000 kilowatts testeront la route. Si le deuxième essai est concluant, l’INDOT prévoit d’ajouter une section de ce matériau à un tronçon de route publique.

Jusqu’à 95 % d’efficacité

Magment n’a pas encore publié de nombreux détails techniques concernant son produit. Toutefois, son site Web montre que des segments de route (ou de sol) composés de particules magnétisées mélangées à du béton sont appliqués sur un substrat. Cette méthode diffère considérablement de la méthode traditionnelle de fabrication de route. En général, on verse et déverse le matériau dans une voie préparée, puis tassé et lissé. On ne sait pas comment une telle route serait électrifiée et si les chaussées seraient sûres pour les piétons.

La page de Magment affirme que son produit est capable de transférer l’énergie de la route à un véhicule avec une efficacité de 95 %. La société affirme également que son produit peut résister à toutes les conditions météorologiques. Il possèderait aussi un haut degré de conductivité thermique. Il est à l’abri du vandalisme. Son utilisation ne coûte pas plus cher que celle des matériaux de construction routière standard. Le site note également que Magment pourrait être fabriqué localement, par le biais d’une licence, si un État comme l’Indiana souhaitait suivre cette voie.

Le projet de l’Indiana est financé par la National Science Foundation. Il fera partie du projet Advancing Sustainability through Power Infrastructure for Road Electrification. On ne sait pas encore si les responsables de l’Indiana prévoient de déployer Magment dans d’autres projets futurs si son installation initiale se passe bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *