in ,

Métavers : GlobalData révèle les avancées qui participeront à son succès et sa démocratisation

Dans un récent communiqué publié sur leur site, les analystes de GlobalData proposent une liste des nouvelles solutions qui feront du métavers, le nouveau buzzword de l’univers tech, un succès et participeront grandement à son adoption.  Parmi les avancées potentielles figurent en tête d’affiche le protocole de routage autonome distribué ou Decentralised Autonomous Routing Protocol (DARP) de Syntropy.

Depuis que le concept du métavers a été rendu public par Méta (anciennement Facebook), l’ambition des précurseurs du mouvement a toujours été de démocratiser cette technologie sociale. En clair, l’objectif est qu’un grand nombre d’individus l’adoptent.

Bien sûr, plus il y aura de participants, plus il faudra offrir des capacités de synchronisation plus importantes. Et par extension des réseaux plus performants. En effet, avec cette forte demande en débit Internet de plus en plus élevé, le flux de données se doit aujourd’hui non seulement d’être rapide. Mais aussi continu.

Kiran Raj, le responsable chez GlobalData, estime que la latence figure parmi les plus grands obstacles à la démocratisation du métavers. Seul le développement de technologies émergentes permettra de réduire ses latences

Selon Abhishek Paul Choudhury, analyste principal chez GlobalData, le DARP,  le Wi-Fi 7, la blockchain et le edge computing sont les meilleures avancées technologiques aujourd’hui capables d’offrir un meilleur débit et une faible latence.

Le DARP pour réduire les latences des réseaux

Si les applications logicielles telles que les puces  et les dispositifs de réalité virtuelle et réalité augmentée se présentent comme des solution intéressantes, le DARP est sans aucun doute la plus pertinente. En reliant les centres de données à l’échelle mondiale, ce protocole réseau est capable de détecter les problèmes de performance. Puis, de passer de manière instantanée à un canal plus performant.

Ainsi, les nouveaux protocoles de réseau comme DARP permettront de réduire de manière significative la latence des réseaux. Et ceci, tout en prenant en charge les applications du métavers et du  web 3.0. Notamment grâce à ses fonctionnalités de décentralisation.

La Wi-Fi 7 : une potentielle solution pour réduire les latences

Dévoilée en mai 2021, le Wi-Fi 7 constitue une solution pérenne pour réduire les latences de réseaux. Une problématique hautement préjudiciables à l’adoption du métavers. Ceci grâce à son fonctionnement multiliaison (Multi-Link Opération ou MLO).

En effet, avec l’équilibrage de charge et l’agrégation de plusieurs canaux sur un large panel de fréquences, un routeur Wi-Fi 7 peut passer rapidement d’un canal à un autre. Cela permet de meilleures performances et une  meilleure stabilité des réseaux avec de fortes interférences et à haute densité.

Les nouvelles applications qui alimentent le succès du métavers

Pour les analystes de GlobalData la nouvelle application conférence basée sur le SaaS (software as service) de la startup TYXIT peut se révéler très efficace pour la prise en charge des latences inférieures à 30 ms. Cette technologie brevetée permet ainsi de transférer des sons en temps réel. Ce qui rend  possible les expériences immersives dans le métavers.

D’autres technologies de pointe peuvent également contribuer à rendre possible ses expériences immersives. C’est notamment le cas des lunettes intelligentes de Vuzix. D’ailleurs, ces lunettes peuvent désormais fonctionner plus longtemps, garantissent une meilleure capacité de calcul et des temps de réponse améliorés. Ceci, grâce à la combinaison de la technologie 5G de Verizon et de l’edge computing de Vuzix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.