in

Modèle opérationnel, cet élément indispensable pour le bon fonctionnement d’une entreprise

Tout savoir sur le modèle opérationnel

Le bon fonctionnement d’une entreprise repose sur plusieurs éléments et à l’heure actuelle, l’environnement économique est en pleine mutation. Un modèle opérationnel est indispensable pour que les entreprises puissent s’adapter à ces changements.

Le modèle opérationnel permet alors à une entreprise de coordonner efficacement les ressources humaines, techniques et organisationnelles nécessaires à la production de biens et services. Ce cadre de gestion intégrée facilite le positionnement sur le marché, la création de valeur ajoutée ainsi que l’expansion de l’activité.

Modèles économique : définition, principes et fonctionnement

De manière générale, le modèle opérationnel décrit l’interaction entre les différentes composantes business d’une entreprise. En d’autres termes, il a pour rôle de formaliser le fonctionnement organisationnel.

Deux analogies permettent alors d’éclairer ses fonctions. On peut l’appréhender comme un GPS. C’est-à-dire que le modèle opérationnel oriente la navigation de l’entreprise vers ses objectifs et guide ses décisions. Une fois la destination définie par la gouvernance, il permet de l’atteindre assez facilement.

On peut aussi le concevoir comme le système nerveux d’un organisme. Son rôle est donc de connecter, de coordonner les activités des diverses entités pour en faire émerger quelque chose de plus performant que la somme des parties. Cette mise en relation crée en effet de la valeur et fluidifie le déploiement opérationnel.

En somme, c’est le modèle opérationnel qui établit une feuille de route détaillant la mise en œuvre concrète du modèle économique de l’organisation. Généralement structuré de manière descendante, il peut revêtir un caractère stratégique ou au contraire très précis. Les grandes entreprises peuvent ainsi concevoir des dizaines de modèles opérationnels distincts pour cartographier avec exactitude les processus qu’emprunte chaque service afin de répondre à leurs besoins internes ou externes.

5 avantages notables pour les entreprises

Un modèle opérationnel se révèle bénéfique pour une entreprise de plusieurs manières. Il permet entre autres une meilleure organisation et offre un cadre qui décrit la structure de l’entreprise et l’utilisation des ressources disponibles.

En même temps, il fournit une base pour suivre les performances de l’entreprise. Il permet alors aux propriétaires d’identifier les forces et faiblesses. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour améliorer les processus de travail, maîtriser les coûts et obtenir un avantage concurrentiel.

Le modèle opérationnel permet également d’établir une feuille de route pour la croissance interne de l’entreprise. Ce qui permet par la suite d’augmenter les ventes, de contenir les coûts et de réaliser des économies d’échelle.

En ce qui concerne la prise de décisions d’investissement, le modèle opérationnel agit tel un guide. Il peut orienter les dépenses liées à l’acquisition d’autres entreprises et d’installations supplémentaires.

Enfin, un modèle opérationnel facilite la communication avec les partenaires de l’entreprise. C’est en créant un modèle opérationnel que l’on pourrait faciliter l’explication des progrès de l’entreprise aux investisseurs, employés, fournisseurs et clients par les propriétaires ou les gestionnaires.

Savoir différencier un modèle économique d’un modèle opérationnel

Bien que le modèle opérationnel et économique présentent certaines intersections, ils ont des significations bien distinctes.

Le modèle économique décrit le fonctionnement commercial de l’entreprise. Il inclut certains éléments, dont la stratégie de mise sur le marché, le ciblage client, les gammes de prix et de produits, la distribution, l’acquisition, et toute composante marketing ou commerciale.

Le modèle opérationnel, quant à lui, concerne la mise en œuvre efficiente du business au travers des activités support. Soit le design de l’organisation, la gestion du travail, les collaborateurs, les processus, et l’ensemble des opérations qui sous-tendent la création de valeur au jour le jour. À ce titre, le modèle opérationnel peut prendre plusieurs formes différentes.

Le modèle opérationnel et ses 4 variantes

Pour mieux comprendre l’essence même d’un modèle opérationnel, il s’avère nécessaire de le présenter sous ses 4 formes. Cela permet d’en construire un qui soit efficace et adapté aux besoins spécifiques d’une entreprise.

  • Modèle de coordination : ici, on met plutôt l’accent sur le partage des données entre les différentes entités de l’entreprise. Si le modèle opérationnel de coordination nécessite une faible standardisation des procédures, il requiert un haut niveau d’intégration. Les diverses composantes sont alors interconnectées, mais chaque business unit ou équipe conserve ses spécificités opérationnelles.
  • Modèle d’unification : c’est sans doute le type de modèle le plus pragmatique. Ce modèle part du postulat qu’une forte intégration combinée à une stricte standardisation des processus optimise l’efficience de l’entreprise. Mais il y a un risque à prendre : la perte d’autonomie des différentes business units, cela en raison de la rigidité du carcan opérationnel. 
  • Modèle de diversification : c’est le modèle idéal pour les entreprises avec peu de traits communs en matière de clientèle, de fournisseurs ou de pratiques. Il stimule la diversité de l’offre et de produits sur différents segments, évitant ainsi la limitation des unités commerciales.
  • Modèle de réplication : dans cette quatrième catégorie de modèle opérationnel, les unités jouissent d’une large autonomie. Mais certaines méthodologies clés sont standardisées préalablement dans l’ensemble de l’entreprise.

Les trois principes directeurs d’un modèle opérationnel

Comme il a été mentionné précédemment, le modèle opérationnel se réfère à la manière dont fonctionne une entreprise. Le modèle économique quant à lui, n’est autre que la stratégie qui permet d’atteindre les objectifs fixés. Compte tenu de ces principes, la création d’un modèle opérationnel relève de ces trois principes :

Capitalisation des ressources humaines

La conception de modèles opérationnels performants commence par une analyse approfondie des moyens de mobilisation, de collaboration et de service au client et des modalités de travail (bureau, hybride, télétravail). Cette compréhension des employés permet à l’entreprise de sélectionner et mettre en place les solutions les plus adaptées pour améliorer leur efficacité.

Même avant l’avènement de la pandémie, les exigences des organisations dans l’ère numérique avaient déjà un impact significatif sur les programmes de ressources humaines. La rareté de la main-d’œuvre et l’essor des compétences numériques ont contraint les organisations à reconsidérer la manière dont elles équipent leurs collaborateurs, mettant en évidence l’importance cruciale de la culture d’entreprise et des compétences en leadership.

Traduction de la structure de l’organisation

Tout modèle opérationnel doit traduire concrètement la vision et la culture de l’organisation. Mais aussi soutenir sa raison d’être fondamentale.

Sans cette cohérence, un processus efficace visant par exemple l’innovation et la collaboration peut ne pas produire les résultats escomptés et décevoir les attentes. La mise en œuvre des composantes conceptuelles et des mesures associées doit cependant viser en permanence la réalisation du but organisationnel.

Ici, vous pouvez par exemple mettre une équipe de direction solide. Mais le problème c’est que les leaders ne naissent pas leaders. Il faudra dans ce cas développer votre esprit de leadership. Donc d’engager une personne ayant la capacité d’exécuter à bon escient le modèle opérationnel que vous aviez créé.

Exploitation des plateformes

Les plateformes permettent la génération instantanée d’informations basées sur des données en temps réel. Pour renforcer la résilience de votre entreprise, investissez dans des capacités numériques. Ces dernières permettront à vos ressources humaines d’être informées, renforçant ainsi l’agilité organisationnelle et favorisant l’innovation.

Vous devez alors vous poser certaines questions au niveau du choix des outils qui permettront à votre équipe de mener à bien leur travail. Mais aussi chercher des réponses quant aux programmes qui nécessitent l’intégration de nouvelles technologies.

Conception d’un modèle opérationnel

Le modèle opérationnel est propre à chaque entreprise et malgré certains points communs, il n’est pas statique mais en constante évolution. La conception d’un modèle opérationnel dépend alors de plusieurs éléments. À savoir le secteur d’activité de l’entreprise, de sa maturité (s’agit-il d’une entreprise en expansion ou d’une entreprise mature?), de sa taille, mais aussi de ses objectifs.

Si vous décidez donc de créer ou d’apporter des modifications à votre modèle opérationnel, n’oubliez pas de prendre en compte les éléments suivants :

  • Les compétences de vos équipes ;
  • L’organisation des équipes et la division des départements ;
  • Le fonctionnement de vos processus ;
  • Les cadres grâce auxquels vous prenez vos décisions ;
  • Les systèmes de gestion des performances. Ici, vous pouvez par exemple investir dans des solutions qui permettront de favoriser le développement des employés. Soit des systèmes dont le but est d’aider vos équipes à se concentrer davantage sur la stratégie et à atteindre leur plein potentiel.

Canevas d’un modèle opérationnel

Les entrepreneurs et les consultants ont coutume de créer des listes de contrôle, parfois abrégées en acronymes, pour les éléments qu’ils estiment essentiels au démarrage d’une entreprise et à l’élaboration d’un modèle opérationnel. Une de ces listes est familièrement appelée POLISM. Ce sigle n’est autre que l’abréviation des 6 éléments clés de la conception d’un modèle opérationnel. Soit le processus, l’organisation, l’emplacement, l’information, le soutien, et l’horaire.

Processus

Le modèle opérationnel établit les processus de fabrication, de commercialisation et de fourniture du produit ou du service de l’entreprise. Par exemple, dans le cas d’un détaillant de commerce électronique, le modèle opérationnel détaille la gestion des stocks et l’exécution des commandes des clients.

Organisation

Elle précise les catégories de personnes chargées du travail et leur organisation, que ce soit à travers des fonctions et des départements clairement définis ou au sein d’équipes plus souples et interfonctionnelles.

Lieu

Même pour les entreprises virtuelles, il est nécessaire de déterminer une présence physique. Le modèle opérationnel doit spécifier la localisation des personnes et des actifs. Donc d’indiquer s’ils sont regroupés dans des bureaux centraux et travaillent en proximité ou s’ils sont dispersés et opèrent à distance.

Information

Toute entreprise repose sur l’information, et une section du modèle opérationnel explique comment la technologie de l’entreprise utilise et partage cette information. Les entreprises avec des départements spécifiques et des fonctions définies peuvent partager moins d’informations entre les équipes, contrairement aux entreprises plus flexibles qui mettent l’accent sur la collaboration.

Soutien

Toutes les entreprises requièrent une assistance administrative, en matière de paie, de ressources humaines et de support client. Les partenaires commerciaux et les fournisseurs peuvent également jouer des rôles de soutien, et le modèle opérationnel doit détailler le fonctionnement de cette collaboration.

Horaire

Les activités d’une entreprise suivent un horaire, tout comme les horaires des trains. Par exemple, un modèle opérationnel pour un détaillant en ligne peut définir un calendrier de trois jours pour l’expédition d’une commande jusqu’à la porte du client. L’entreprise peut aussi instaurer un calendrier trimestriel pour les réunions de planification et de budgétisation, ainsi que des évaluations mensuelles des performances de l’équipe et des employés.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.