in ,

[Flash] Emmanuel Macron et la mutation numérique de la France

Emmanuel Macron

Le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique a profité de sa visite à l’École des Mines de Nantes hier pour annoncer la seconde phase de son projet de « Nouvelle France Industrielle« . Le projet, initié par l’ex-ministre Arnaud Montebourg en septembre 2013 – et qui reposait alors sur 34 plans industriels- s’articule désormais autour de 9 marchés prioritaires dédiés à l’Industrie du Futur.

pcloud
nantes
L’École des Mines de Nantes.

Emmanuel Macron en a profité pour rappeler que cette mutation ne se ferait pas sans un travail collectif, déclarant que : «(…) L’Industrie du Futur, priorité des priorités, doit être prise à bras-le-corps par les industriels eux-mêmes (…) ». Pour rappel, ce programme a vocation à accompagner les entreprises dans leur transformation numérique, à développer les compétences des salariés par la formation et à développer l’offre technologique. Deux des autres volets de ce projet sont également de consolider ou créer 137 000 emplois par le biais du Big Data d’ici 2020, mais aussi de mettre en place le « chantier des objets intelligents » qui vise à remplacer d’ici cinq ans 55% des paiements en espèces par des paiements par carte et à déployer une application de paiement sans contact à l’échelle nationale.

Macron
Emmanuel Macron, un ministre engagé dans son projet.

En parallèle de tout cela, 6 autres thématiques sont d’ores et déjà mises en branle pour développer cette industrie du futur : les nouvelles ressources, la ville durable, la mobilité écologique, les transports de demain, l’alimentation intelligente et, pour finir, la médecine du futur. Premiers résultats attendus pour 2016.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *