mysql tout savoir

Qu’est-ce que le MySQL ?

MySQL est un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) développé par Oracle et basé sur un langage de requête structuré (SQL).

Une base de données est une collection structurée de données. Cela peut s’agir d’une simple liste de courses, d’une galerie d’images ou d’un espace pour stocker les vastes quantités d’informations d’un réseau d’entreprise. En particulier, une base de données relationnelle représente un stockage numérique où les données sont collectées et organisées suivant un modèle relationnel. Sur ce modèle en question s’affichent des tableaux et toutes sortes de données qui respectent une structure logique stricte. Et justement, le MySQL fait office de lieu de sûreté où se regroupent des outils logiciels utilisés pour contrôler, gérer et traiter une base de données importante.

MySQL : Un système de confiance

À l’heure actuelle, MySQL fait partie intégrante de bon nombre de sites logiciels les plus employés pour la création et la maintenance des applications Web. Il s’avère notamment efficace dans le domaine relationnel, clientèle, services B2B basés sur les données, etc.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Par ailleurs, MySQL détient une nature open source, et sa stabilité ainsi que sa riche bibliothèque de fonctionnalités font de lui un outil d’envergure. En outre, ces particularités associées au développement et au support continu d’Oracle lui permettent de devenir un allié privilégié des grands noms tels que Facebook, Flickr, Twitter, Wikipedia et YouTube. Ces derniers n’hésitent pas à user des back-ends MySQL pour rester dans le top des sites les plus populaires du moment.

4 clés pour comprendre MySQL

Parce que MySQL représente le système le plus sollicité dans de nombreux secteurs, les utilisateurs professionnels, les webmasters et les gestionnaires expérimentés devraient s’efforcer de comprendre ses principales caractéristiques. Si vous souhaitez l’utiliser ou l’enseigner, cela implique la maîtrise du fonctionnement, de la structure, des principes et des accessibilités de base de MySQL.

Compatibilité de MySQL

Bien que, souvent associé à des applications Internet ou à des services Web, MySQL a été conçu pour être largement compatible avec d’autres technologies et architectures. Le SGBDR fonctionne sur toutes les principales plateformes informatiques, y compris les systèmes d’exploitation basés sur Unix tels que les options de distributions Linux ou Mac OS et Windows.

L’architecture client-serveur de MySQL signifie que le système peut prendre en charge une variété de back-ends ainsi que différentes interfaces de programmation. Les données peuvent être directement migrées de MySQL vers ses fourches (MariaDB, par exemple). Mais on peut aussi sauvegarder les données vers d’autres SGBDR grâce aux similitudes architecturales et linguistiques.

En outre, les outils de migration Oracle permettent à MySQL de déplacer des données vers et depuis un vaste ensemble de systèmes de stockage généraux. Cette démarche s’avère valable que ce soit pour un site ou pour le cloud. MySQL peut être déployé dans des environnements virtualisés, distribués ou centralisés, et existe même en version bibliothèque autonome et portable. Ce procédé est pratique pour des fins d’apprentissage, de tests ou de créations de petites applications.

La large compatibilité de MySQL avec tous ces autres systèmes et logiciels en fait un choix particulièrement pratique pour SGBDR dans la plupart des situations.

Fonctionnement des bases de données de MySQL

Le principal facteur qui différencie les bases de données relationnelles des autres systèmes de stockage numérique réside dans la manière dont les datas sont organisés, et ce, à un niveau élevé. Les bases de données comme MySQL contiennent des enregistrements dans plusieurs tableaux séparés hautement codifiés. Ceux-ci se classent surtout par opposition à un référentiel unique ou à des collections de documents semi ou non structurés.

Cela permet aux SGBDR de mieux optimiser les actions telles que la récupération de données, la mise à jour des informations ou des actions plus complexes telles que les agrégations. Un modèle logique se définit sur tout le contenu de la base de données. Et ce processus permet de décrire les valeurs autorisées dans les colonnes individuelles, les caractéristiques des tableaux et des vues, ou de savoir comment les indices de deux tableaux se lient entre eux.

D’un autre côté, il y a une raison pour que les modèles relationnels demeurent les plus utilisés dans le système MySQL. Ils permettent aux utilisateurs de disposer de langages de programmation intuitifs et déclaratifs. Ces derniers indiquent essentiellement à la base de données le résultat souhaité dans un langage semblable. Mais ils ont également la possibilité de lancer des applications compréhensibles, comme l’anglais écrit par exemple, au lieu de coder méticuleusement chaque étape de la procédure bien trop longue à démarrer.

Le modèle relationnel permet donc de déplacer une grande partie du travail vers les moteurs SGBDR et SQL. Ce qui permet de mieux appliquer les règles logiques et d’économiser des ressources précieuses.

MySQL est open source

Tout individu ou entreprise peut librement utiliser, modifier, publier et développer la base de code MySQL open source d’Oracle. Le logiciel bénéficie d’une licence publique générale GNU (GPL).

Par contre, le système MySQL doit s’intégrer dans une application commerciale, notamment dans le cas où le logiciel open source n’est pas une priorité. Et dans ce contexte, les entreprises peuvent acheter une version sous licence commerciale d’Oracle.

Encore une fois, ces licences offrent aux organisations une flexibilité supplémentaire si elles décident de travailler sur MySQL. La nature publique et communautaire des versions open source enrichit la documentation et la culture de support en ligne de MySQL. Mais elles garantissent également des capacités soutenues ou nouvellement développées qui ne s’éloignent jamais trop des besoins actuels des utilisateurs.

MySQL : simple à utiliser

Bien que la nature relationnelle de MySQL et les structures de stockage extrêmes qui en résultent puissent sembler restrictives, le paradigme tabulaire s’avère peut-être le plus intuitif. En effet, celui-ci permet une plus grande autonomie.

MySQL réalise de nombreuses concessions pour prendre en charge une masse importante de structures de données, que ce soit de type standard, logique, numérique et alphanumérique. Mais le système peut également traiter de simples datas telles que les données JSON ou géospatiales avancées.

Au-delà d’un large panel de fonctionnalités intégrées, l’écosystème MySQL comprend également une variété d’outils qui facilitent toutes les procédures allant de la gestion des serveurs à l’analyse des données.

En plus de l’architecture globale du SGBDR, les utilisateurs peuvent invariablement trouver une fonctionnalité MySQL leur permettant de modéliser et de codifier les données comme ils le souhaitent. MySQL reste l’une des technologies de base de données les plus simples à maîtriser et à utiliser. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *