Accueil > Entreprises > Myxyty en liquidation judiciaire : clap de fin pour l’assistant vocal français

Myxyty en liquidation judiciaire : clap de fin pour l’assistant vocal français

Selon les informations des Numériques, Myxyty a fermé ses portes le 23 mai dernier. L’entreprise basée à Sophia Antipolis, dans le sud de la France, n’a pas réussi à engranger de nouveaux capitaux lui permettant de poursuivre son activité.

Malgré ces 10 ans d’expérience, Myxyty a bel et bien fermé ses portes. Nos confrères des Numériques ont constaté la présence du message suivant sur le site Web de Myxyty :

“Chers clients,

Après 10 ans d’activité, c’est avec regret que nous vous informons de la mise en liquidation de la société MYXYTY à compter du 23 mai 2018.

Malgré de beaux projets concrétisés et la qualité de travail exceptionnelle de nos équipes, nous n’avons pu maintenir la société en activité.

Dans ces conditions, nous vous demandons de bien vouloir prendre vos dispositions, car une coupure de service interviendra dans les jours à venir et votre système InTwo ne sera plus fonctionnel.

Nous vous adressons toutes nos excuses et vous souhaitons une bonne continuation.

Votre service client MYXYTY”.

Myxyty était en difficulté financière

Depuis, l’accueil du site de l’entreprise n’est plus accessible. Il faut se rendre sur la page du produit de sécurité domotique InTwo pour lire ce message. La box de sécurité connectée conçue avec Sagem ne sera prochainement plus fonctionnelle.

Toujours selon nos confrères des Numériques, Myxyty n’a pas réussi à boucler sa levée de fonds auprès de la plateforme de pré-entrée en bourse d’Invest Securities. Par ce moyen, l’entreprise fondée en 2008 espérait obtenir 3 à 5 millions d’euros. L’accompagnement du projet n’a pas abouti d’après les dires d’Invest Securities.

La Tribune rapportait que la startup située dans le sud de la France avait engrangé un chiffre d’affaires de deux millions d’euros en 2017, en baisse. Dirigée par Olivier Courtade, Myxyty avait décidé de repartir dans une phase de recherche et développement afin de proposer des solutions intégrant de l’intelligence artificielle. Cela ne lui a sûrement pas permis de combler sa dette d’environ 3 millions d’euros, selon les informations des Numériques.

Des projets pourtant engageants

qwant myxyty liquidation

Si elle avait commencé en proposant des solutions de sécurité connectées, Myxyty était célèbre pour son association avec Sigfox et IBM. En partenariat avec Big Blue, elle avait conçu une enceinte intelligente nommée Myxypod. Présentée la première fois au CES 2016, le produit était concurrent à Amazon Echo et Google Home. Capable de piloter une bonne panoplie d’objets connectés dans la maison, MyxyPod pouvait repérer l’âge de son interlocuteur et lui proposer des activités, des services en conséquence. Cela avait inspiré un partenariat avec La Poste afin de concevoir George, un MyxyPod rebadgé consacré aux interactions avec les seniors.

lab postal george myxyty

Exposé pour la dernière fois au MedPi à Portes de Versailles en avril dernier, le MyxyPod, ce projet modulable (on pouvait en principe y ajouter des capteurs compatibles) était soutenu par Qwant, le moteur de recherche français soucieux de la vie privée des internautes. Qwant et Myxyty développaient deux versions de ce produit dont la première devait être commercialisée à la fin de l’année 2018 sous la barre des 100 euros.

L’assistance vocale grand public est maintenant l’apanage de Google et d’Amazon. Il semble bien difficile de développer un projet similaire sans avoir les reins d’un grand groupe.

Sources & crédits Source : Les Numériques, La Tribune, La Poste - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend