Accueil > Business > Transports > NAV Alliance : Les voitures autonomes ont besoin d’un réseau ultrarapide
nav alliance volkswagen nvidia bosch

NAV Alliance : Les voitures autonomes ont besoin d’un réseau ultrarapide

Volkswagen group of America, ainsi que Bosch, Nvidia, Continental et Aquantia ont annoncé cette semaine la création de la NAV Alliance. L’objectif de ce consortium ? Peser sur la normalisation des technologies réseau des voitures autonomes.

Volkswagen group of America, Bosch, Continental, Aquantia et Nvidia sont maintenant les membres de la NAV Alliance. La Networking For Autonomous Vehicles Alliance est installée à San José en Californie et a pour objectif de mettre au point de nouvelles normes pour le développement de voitures autonomes. Ce consortium compte notamment piloter l’écosystème nécessaire au développement de la nouvelle génération de technologies de télécommunications embarquées au sein des voitures. À l’aide du réseau Ethernet multigigabit, la NAV Alliance veut améliorer et sécuriser les processus d’analyse des données environnementales issues des véhicules autonomes.

La NAV Alliance s’intéresse aux nouvelles normes des réseaux embarqués

En effet, les équipements des voitures autonomes comme les caméras Full HD, les sonars Lidar, les systèmes de navigation, les calculateurs réclament une haute vélocité des transferts de données. Le premier garant de cette standardisation n’est autre qu’Aquantia. Cette entreprise développe des puces embarquées utilisant Ethernet qui sont capables de fournir une vitesse de 10 Gigabit par seconde.

Il s’agit également d’établir de nouveaux standards de tests facilitant l’interopérabilité, la fiabilité et la sécurité des réseaux Ethernet embarqués. La Nav Alliance veut évangéliser les professionnels du secteur concernant les besoins des futures voitures autonomes et éduquer les consommateurs aux besoins de ces véhicules de nouvelle génération.

Une standardisation dépendante des acteurs du secteur

Des acteurs comme Volkswagen, Nvidia, Bosch et Continental connaissent très bien les problématiques relevées par l’apport des nouvelles technologies au sein des véhicules de demain. Avec ce consortium, il compte bien rallier à leur cause d’autres constructeurs, d’autres fournisseurs de composants, de pièces, et des équipementiers.

En effet, la standardisation des technologies de communication est essentielle pour assurer la compatibilité des différents produits des constructeurs avec les infrastructures de communication qui seront installées au bord des routes. Le transfert de données doit se faire aussi rapidement à l’intérieur de la voiture que vers l’extérieur afin d’assurer le fonctionnement des systèmes dépendants à Internet.

Les membres de la NAV Alliance se disent ouverts à l’idée d’accueillir de nouveaux partenaires dans les mois prochains et les années. Les concurrents de ces acteurs sont également bienvenus au sein de cette alliance. Il faut bien cela pour peser sur la normalisation des technologies de la voiture autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend