Accueil > Business > Maison Connectée > Netgear, l’expert de la connectivité s’insère sur le marché de la domotique
Arlo

Netgear, l’expert de la connectivité s’insère sur le marché de la domotique

Opportuniste Netgear ? Et pourquoi pas. Le marché des objets connectés offrant de nombreuses perspectives de transformation des marchés, des acteurs de la connectivité comme Netgear s’intéressent désormais au potentiel rafraîchissant de la conquête du marché de l’Internet des Objets. Une prise de risque ? Peut-être, mais le pape du wifi ne s’égare pas : en effet, selon une étude de Forrester, 45% des sondés se tourneront en tout premier vers le marché de la vidéosurveillance et des alarmes connectées.

La domotique et Netgear

Netgear, c’est une société américaine dont le siège est basé à Santa Clara en Californie. La société existe depuis plus de quinze ans, soit depuis les balbutiements d’Internet. Elle fournit des solutions de connectivité réseau pour les particuliers, les petites et moyennes entreprises. Très rapidement spécialisée dans la connectivité Internet, avec la vente de cartes réseaux, switches, routeurs, répéteurs ou encore de serveurs NAS, Netgear conçoit aussi des box pour les fournisseurs d’accès tels que Numericable et SFR.

Lionel Paris Netgear
Lionel Paris, Directeur Marketing Europe pour les produits grand public chez Netgear

Lionel Paris est Directeur Marketing pour les produits Grand Public Europe. Il a fait partie des premiers employés du bureau français, il y a treize ans. Selon lui : « le cœur de métier de Netgear, c’est de rendre accessible une connexion Internet dans tous les foyers, quelque soit la technologie« .

Netgear s’est toutefois récemment intéressée à un nouveau secteur : la domotique. C’est en s’intéressant à la technologie conçue par une société californienne : VueZone, que Netgear en est arrivé à proposer un premier maillon de sa future chaîne domotique. « Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un produit qui donne envie de dire que : là, on va pouvoir faire quelque chose » s’exclame Lionel Paris.

Une caméra de vidéosurveillance comme entrée en matière

Après trois ans de négociation et un passage en R&D obligatoire pour améliorer le produit de base de la société VueZone (qui n’avait pas les moyens financiers de finaliser son device de vidéosurveillance et restait cantonné au marché des Etats-Unis), ainsi qu’un partage de compétences avec les développeurs de Netgear pour peaufiner l’interface, Arlo est enfin prête pour le marché international. Cette caméra de vidéosurveillance est la première de la gamme domotique que Netgear révélera progressivement courant 2015 et qui devrait intégrer des détecteurs de fumée et des systèmes d’ouverture et fermeture de portes et fenêtres à distance (la plupart de ces produits seront présentés lors du Medpi et de l’IFA à Berlin). La caméra Arlo qui sera bientôt commercialisée sur notre territoire est donc appelée « Génération 3 » par les ingénieurs et développeurs de Netgear.

Elle pourrait être également suivie de caméras filaires de vidéosurveillance intégrant l’audio cette fois, ce qu’Arlo ne permet pas, mais également la possibilité de prendre des vues 24h sur 24. Pour Arlo, Netgear a même conçu un système wifi alternatif moins consommateur d’énergie. Le secteur des Caméras IP est plutôt porteur, avec 12 millions d’appareils achetés chaque année. 

Netgear

Netgear devrait donc s’intéresser devices par devices à ce nouveau marché, qui ne fait pas partie de sa zone de confort. La caméra Arlo sans fil est reliée à une station d’accueil, ce dont Netgear a l’habitude pour ses routeurs et accessoires de connexion. Mais que deviendra Netgear face à un marché qui pense déjà en amont l’interopérabilité de ses produits, utilise la technologie de communication Machine to Machine bas débit d’opérateurs tels que Sigfox ou le LoRa de Bouygues, et ouvre ses API pour plus de compatibilité (tandis que la caméra Arlo est affiliée à un système propriétaire) ? Les ports USB disponibles derrière la base d’accueil ne suffiront pas, et il faudra que Netgear s’adapte vite aux tendances déjà largement balayées par les start-ups de l’IoT pour rester concurrentiel sur ce marché.

Netgear possède des bureaux dans 25 pays, pour 157 millions de produits envoyés directement aux clients, et 33 millions de produits livrés dans des structures de type entreprises. Il y a 45 000 points de vente dans la grande distribution au niveau mondial et 36 000 points de vente chez des revendeurs. Netgear est également côté en bourse depuis 2003 et a clôturé l’année 2013 avec 1,4 milliards de revenus, et un chiffre assez proche pour 2014 (environ 1,42 milliards). La société embauche plus de 1000 employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend