Accueil > Business > E-Santé > Nokia Body Cardio : les ventes de la balance connectée suspendues
nokia body cardio belle photo

Nokia Body Cardio : les ventes de la balance connectée suspendues

La balance connectée Nokia Body Cardio va régressée dès le 24 janvier 2018. La mesure de vitesse d’onde de pouls réclame possiblement « des approbations réglementaires supplémentaires » suivant le constructeur. 

L’innovation au sein d’une entreprise n’est pas seulement une fuite en avant vers des technologies plus performantes. Il faut parfois faire demi-tour, revenir sur la création de valeur associée à une fonctionnalité clé d’un produit. C’est ce qui vient d’arriver à Nokia. L’équipementier qui a racheté Withings en 2016 a dû revoir l’application de sa Nokia Body Cardio, une balance connectée.

La fonctionnalité incriminée n’est autre que la mesure de la vitesse d’onde de pouls. Habituellement, les consommateurs pouvaient mesurer leur rythme cardiaque en montant sur la balance connectée Nokia Body Cardio en plus d’enregistrer leur poids, leur masse osseuse, graisseuse et aqueuse. Seulement cet atout du produit semble avoir été implémenté sans avoir exploré toutes les dimensions légales le concernant.

La balance Nokia Body Cardio perd son atout principal

Dans un communiqué envoyé aux utilisateurs de la Nokia Body Cardio, le fabricant indique que la mesure de la vitesse d’onde de pouls peut “être susceptible de nécessiter des approbations réglementaires additionnelles” sans préciser lesquelles. Cela justifie la désactivation de la fonctionnalité par le biais de la mise à jour et la suspension des ventes de la Nokia Body Cardio à partir du mercredi 24 janvier 2018. Le groupe n’a pas indiqué si la fonction reviendra lors d’une prochaine mise à jour. Les ventes reprendront “dans les prochains mois”, sûrement après avoir revu le packaging.

Les consommateurs n’ont pas leur mot à dire concernant la désactivation de la mesure d’onde de pouls. Dans sa foire aux questions, Nokia précise que la mise à jour ne peut être évitée et que toutes les balances Nokia Body Cardio sont concernées. Ils pourront tout de même télécharger leurs données au format CSV depuis la plateforme en ligne Health Mate, puisqu’ils n’auront plus accès à l’option depuis l’application.

Une communication marquée par des zones d’ombre

Pour l’instant, à part un avoir de 30 euros sur la boutique Nokia Health, les consommateurs ne sont pas certains de pouvoir se faire se rembourser ce produit qui se différenciait jusqu’alors par la capacité supprimée. Il faudra surveiller les conséquences de cette décision sur la division santé de la marque finlandaise qui a récemment la commercialisation d’un nouveau produit. 

On ne peut que supposer les raisons de cette décision. Cela peut être une question de précision des données récoltées ou alors de sécurisation des mesures envoyées par l’appareil. L’application du règlement général sur la protection des données (GDPR) risque de multiplier ce type de communication dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend