in

Une nouvelle norme pour les appareils intelligents est-elle importante ?

une nouvelle norme
Home appliancess. Set of household kitchen technics in the new appartments or kitchen. E-commerce online internet store nad delivering of appliances concept.

Plusieurs grands noms du secteur de l’électroménager, dont Samsung, Haier (GE Appliances), American Standard, Electrolux, Trane et Arçelik, se sont regroupés pour créer un organisme pour une nouvelle norme. Un groupe chargé d’élaborer un langage commun pour les fonctions intelligentes qui fonctionnera dans toutes les marques participantes. L’organisation s’appelle la Home Connectivity Alliance et espère avoir quelque chose à montrer pour sa création à la mi-2022.

La HCA définira les caractéristiques de divers appareils électroménagers. L’organisation est à la fois un lieu où les fabricants peuvent discuter des cas d’utilisation et des considérations. Un lieu où ils peuvent aussi élaborer ces modèles de données communs. Des données qui permettront aux appareils d’interagir en utilisant une connexion de nuage à nuage. Cela signifie qu’un réfrigérateur Samsung pourra partager des données avec d’autres appareils de la maison. Elle pourra ainsi indiquer à un humidificateur GE quand s’allumer pendant la saison de chauffage.

Domaine d’application de la nouvelle norme

Dans un premier temps, il existe de nombreux cas d’utilisation pratiques. On peut, par exemple citer le fait de laisser un lave-linge de marque X communiquer avec un modèle de marque Y. Ainsi, le lave-linge indique au sèche-linge que je viens de laver une charge de presse permanente. Il pourrait donc s’assurer que le sèche-linge ne devient pas trop chaud et ne froisse pas les vêtements.

Yoon Ho Choi, président de la HCA et responsable de la planification commerciale et des partenariats IoT chez Samsung Electronics, explique que l’organisation souhaite contribuer à rendre les appareils grand public connectés au cloud plus utile, plus facile à mettre à jour et capable de communiquer entre eux. Cette communication ne se fera pas au niveau de la radio ou par le biais d’une sorte d’application universelle. L’objectif est plutôt de créer un modèle de données commun permettant à un appareil de communiquer. Un modèle permettant de partager les données de ses capteurs dans un format compréhensible par toutes les marques.

Similitude avec le protocole Matter

Si cela vous semble familier, cela ressemble au protocole Matter pour la maison intelligente. Sauf qu’avec Matter, l’accent est mis sur le contrôle des appareils par le biais d’une application unifiée ou d’un assistant numérique. La HCA se préoccupe davantage de la création de cas d’utilisation et de modèles de données. L’entreprise peut ainsi les activer à travers les applications proposées par le fabricant d’appareils. M. Choi a également indiqué que l’organisation se concentrait sur la sécurité et qu’elle était en pourparlers avec UL.

La HCA n’en est qu’à ses débuts, mais elle compte déjà une liste impressionnante de membres. On a donc hate de voir émerger des cas d’utilisation communs autour de la cuisine, des économies d’énergie et peut-être de la conservation des ressources. Dans dix ans, lorsque les sécheresses seront plus fréquentes et que le rationnement de l’eau sera mis en place, des appareils plus intelligents pourraient communiquer entre eux pour répartir l’eau de manière optimale, par exemple. On aimerait également que Whirlpool, LG et d’autres fabricants d’appareils électroménagers populaires se joignent au projet.

Le problème que l’industrie de l’électroménager tente de résoudre ici n’est pas aussi aigu que celui qui a conduit à la création de la norme Matter. Toutefois, on aimerait éviter la frustration d’un trop grand nombre d’écosystèmes domestiques intelligents cloisonnés avant qu’elle ne devienne un point sensible. Peut-être que le HCA peut prévenir ce genre de drame avec les appareils électroménagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.