Accueil > Ecosystème IoT > Partenariat > Parrot sélectionné par l’US Army pour concevoir un drone ultra compact
parrot anafi work us army

Parrot sélectionné par l’US Army pour concevoir un drone ultra compact

Le fabricant français de drones Parrot a annoncé avoir été retenu dans le cadre d’un appel d’offres mené par l’US Army avec six autres constructeurs. L’objectif, concevoir un drone ultra compact dédié à la reconnaissance et la surveillance sur un terrain d’opération.

Parrot avait signalé à de nombreuses reprises son intention de s’investir davantage auprès des professionnels. L’annonce faite ce matin par le groupe d’Henri Seydoux prouve qu’il a mis en branle cette stratégie.

En effet, Parrot a confirmé le mardi 28 mai qu’il est retenu dans le cadre d’un appel d’offres lancé en novembre 2018. Celui-ci est dirigé par le Département de la défense américaine. L’entreprise française et cinq autres sociétés se partagent un budget de 11 millions de dollars. Ils développeront donc un prototype de drone de reconnaissance “rapidement déployable” pour l’US Army.

Un cahier des charges simple à assimiler

Cet engin devra disposer d’une portée de 3 kilomètres et d’une autonomie en vol de 30 minutes. De plus, le drone pèsera moins de 1,3 kilogramme et sera opérationnel en moins de deux minutes. Les soldats l’utilisant pour de la surveillance pourront facilement le ranger dans leur sac à dos standard. Cela veut sûrement dire que le drone devra se loger dans la poche avant du bagage. A moins que les fabricants prévoient un rangement spécifique compatible avec les nombreuses bandes entourant le sac.

Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général de Parrot, déclare dans un communiqué de presse :

“Parrot est fier d’avoir été sélectionné par l’U.S. Army pour travailler sur ce projet hautement stratégique. Les États-Unis ont toujours été un marché de premier plan pour le Groupe Parrot, tant pour notre gamme de drones grand public que pour nos solutions avancées destinées aux professionnels. Nous comprenons parfaitement combien un drone ultra-compact, à l’instar de la plateforme de drone ANAFI, possède les atouts pour devenir un élément central de la défense. Nous sommes impatients de mettre à profit l’excellence de notre R&D pour répondre aux plus hautes exigences de l’U.S. Army afin d’intégrer l’efficacité offerte par les drones dans leurs opérations et d’accompagner la plus importante force armée et de défense au monde”.

Parrot en concurrence avec des fabricants américains

Effectivement, les drones grand public comme l’Anafi répondent déjà aux exigences de militaires de l’US Army. Cependant, l’autorité en question souhaite maîtriser et superviser la conception des équipements qu’ils utilisent. Les autres fabricants sélectionnés dans le cadre cet appel d’offres sont Altavian, Skydio (connu pour son R1), Teal Drones, Lumenier et Vantage Robotics. Ils sont tous basés aux États-Unis. L’US Arrmy s’adresse à des spécialistes du BtoC, hormis Altavian qui a déjà remporté un contrat auprès d’elle.

On notera l’absence des fabricants chinois, les leaders du marché, comme DJI et Yuneec. La guerre commerciale engagée avec la Chine et les suspicions d’espionnage ont sûrement décidé le département de la défense d’écarter ces spécialistes du secteur. Une aubaine pour Parrot et ses homologues américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *