Accueil > Business > Loisir > Pêche connectée : ANGLR lève 3,3 millions de dollars pour sa solution
anglr pèche connectée

Pêche connectée : ANGLR lève 3,3 millions de dollars pour sa solution

Au début du mois de juillet dernier, ANGLR a levé 3,3 millions de dollars en Série A auprès de KB Partners. Cette startup basée à Pittsburgh développe une solution de pêche connectée inspirée de Strava pour les amateurs.

Avec l’été, certains vacanciers s’adonnent à des plaisirs simples. D’autres en profitent pour exercer leur passion : la pêche. En ce sens, la startup ANGLR basée à Pittsburgh en Pennsylvanie développe une application de suivi d’activités. Les utilisateurs y enregistrent leurs plus belles prises, planifient leurs trajets, obtiennent des informations sur la météo, la marée et partagent avec le reste de la communauté. De l’aveu des fondateurs, il s’agit d’un Strava de la pêche. L’application fonctionne comme un service de fitness.

Pêche connectée : ANGLR s’inspire fortement de Strava et Fitbit

Le 9 juillet 2018, ANGLR ( le diminutif d’angler, pêcheur à la ligne en anglais) a annoncé une levée de fonds de 3,3 millions de dollars en Serie A auprès de KB Partners, un VC basé à Chicago. Pourquoi évoquer ce projet sur OBJETCONNECTE.COM ? Tout simplement parce que la startup propose une plateforme IoT reliée à son application et à un wearable. Cela fait depuis plus de deux ans que les fondateurs développent cet objet dédié à la pêche connectée. Attaché à un vêtement ou à la canne à pêche, le wearable d’ANGLR se connecte en Bluetooth au smartphone. En appuyant dessus, il permet d’enregistrer automatiquement où, quand et sous quelles conditions les utilisateurs ont pêché leur prise. L’objet dispose de deux ans d’autonomie et est résistant aux intempéries (IP54).

Le modèle qui se fixe à la canne à pêche connectée se nomme Tracker. Il bénéficie davantage de fonctionnalités, car il enregistre automatiquement le type de crochet utilisé, le nombre de jets, le ratio jet-prise, ou encore l’endroit de la prise. Cette fois-ci, le boîtier est imperméable, flottant, et résistant à l’eau douce ou à l’eau salée.

La pêche connectée, un marché porteur aux Etats-Unis

C’est justement pour développer cette deuxième solution qu’ANGLR lève cette somme importante. Il est question développer son réseau social, et de nouvelles fonctionnalités pour son application. Ce cas d’usage de la pêche connectée peut paraître futile. Pourtant, ce qui est considéré par sport par beaucoup était pratiqué par plus de 1,5 million de personnes en France en 2015. Aux États-Unis, il y a environ 60 millions de pêcheurs à la ligne, dont pas moins de 45,7 millions qui ont pratiqué cette même année. En 2013, ce marché avait un impact de 115 milliards de dollars sur l’économie américaine. Il a tendance à baisser depuis lors.

La capacité à automatiser des données aussi précises concernant les conditions de cette pêche connectée est révélatrice d’un savoir-faire d’un niveau industriel. Il faut dire qu’ANGLR avait déjà levé 3,5 millions de dollars pour développer sa solution. Au total, la startup basée à Pittsburgh a engrangé 6,8 millions de dollars selon CrunchBase. Elle espère recruter 10 personnes supplémentaires afin de porter son effectif à 24 employés.

Sources & crédits Source : TechCrunch - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend