Accueil > Tendances > Performance numérique : 62 % des consommateurs craignent les Bugs IoT
performance numérique iot

Performance numérique : 62 % des consommateurs craignent les Bugs IoT

Selon une étude menée par Dynatrace, 62 % des consommateurs dans le monde craignent une augmentation des problèmes de performance numérique avec l’avènement de l’IoT.

Dynatrace, un éditeur logiciel spécialisé en gestion de la performance applicative a réalisé une étude sur l’utilisation de l’IoT par des utilisateurs du monde entier. Au total, Opinium Research, la société en charge de l’enquête, a interrogé 10 000 consommateurs à travers le globe.

Information notable, près de 52 % des répondants utilisent des dispositifs connectés. Malheureusement, 64 % d’entre eux ont déjà rencontré des problèmes de performance. Ces soucis techniques ne sont malheureusement pas isolés.

64 % des sondés ont déjà rencontré des Bugs avec l’IoT

dynatrace performance numérique

Les consommateurs interrogés déclarent rencontrer en moyenne 1,5 problème de performance numérique par jour. Ce chiffre est plus important aux États-Unis et au Brésil. Ces difficultés concernent majoritairement les montres connectées, les assistants vocaux et les voitures connectées. Malheureusement la majorité d’entre eux ne misent pas sur une amélioration de la performance numérique. 62 % des sondés craignent une augmentation des problèmes avec la démocratisation de l’IoT.

Cette crainte qui concerne des produits d’ores et déjà disponibles affecte la vision de l’avenir des consommateurs. 85 % des personnes interrogées ont peur des dysfonctionnements des voitures autonomes. 72 % sont convaincus que les constructeurs automobiles ne pourront empêcher les problèmes logiciels et donc entraîner de graves blessures et des décès. Du même coup, 84 % des consommateurs affirment qu’ils n’utiliseront pas de voitures autonomes par crainte des pannes logicielles.

Par ailleurs, 86 % des sondés sont préoccupés par les serrures connectées de leurs véhicules qui pourraient les empêcher d’accéder à l’habitacle en cas de dysfonctionnement. Les feux intelligents provoquent la méfiance chez 67 % des interrogés.

Cette faible confiance en la fiabilité des objets connectés concerne également la santé. 85 % d’entre eux craignent que les dispositifs pour surveiller les signes vitaux compromettent les données cliniques. Par ailleurs, 62 % des sondés estiment que les piluliers connectés ou tout autre dispositif d’administration de médicaments intelligent ne sont pas vecteurs de confiance.

Les systèmes de maintenance, responsable des problèmes de performance numérique ?

Beaucoup de consommateurs sont aussi réfractaires à la maison connectée. L’étude indique que 83 % des personnes interrogées ont peur de perdre le contrôle de leur logement. Une majorité d’entre eux (73%) anticipe le fait d’être enfermé à l’intérieur ou à l’extérieur à cause d’un problème de performance numérique. D’autres (64 %) appréhendent le fait de ne pas pouvoir contrôler leurs ampoules intelligentes, tandis que 68 % d’entre eux se méfient des thermostats connectés qui refuseraient de fonctionner.

Ces craintes ne sont peut-être pas toutes légitimes, mais elles pointent du doigt un manque sur lequel devraient clairement se pencher les constructeurs. Selon Dynatrace, il s’agit de revoir complètement la façon dont sont surveillés les appareils, mais surtout les moyens de maintenance mis en place pour assurer un fonctionnement continu du Cloud. Bien évidemment, Dynatrace défend son approche du suivi de la performance numérique à l’aide de l’Intelligence Artificielle.

Eric Maillard, consultant expert en Performance Applicative chez Dynatrace déclare :

« Les anciennes méthodes de gestion des logiciels ne sont plus adaptées à cet environnement informatique extrêmement complexe. L’IoT engendre de nombreuses zones d’ombre et rajoute une couche de complexité. Les précurseurs des objets connectés considèrent que l’intelligence artificielle est la solution pour comprendre la complexité, cartographier l’environnement IT de bout en bout, détecter les problèmes en temps réel et avec précision, et fournir les réponses afin de les résoudre rapidement. C’est le seul moyen de maîtriser l’ère de l’IoT dans laquelle nous sommes déjà. Les consommateurs demandent une expérience utilisateur parfaite. Sans une maîtrise de ce nouvel univers IT, les entreprises passeront à côté des nouvelles opportunités générées ».

Un point de vue largement partagé par les acteurs de la sécurité et de la maintenance en général.

Sources & crédits Source : Dynatrace - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend