in

Le rapport d’Eseye sur l’adoption de l’IoT met en évidence les défis du déploiement

Iot deploiement

Eseye a publié un rapport examinant l’état de l’adoption de l’IoT et les défis auxquels les entreprises sont confrontées. En  fait, 76 % des répondants britanniques ont déclaré que leur projet IoT n’a connu que peu de succès.

Selon le PDG d’Eseye, ces résultats indiquent qu’il existe un niveau de maturité et une volonté d’alimenter les plans d’adoption au Royaume-Uni. D’ailleurs, pour les entreprises interrogées, l’IoT constitue un moyen d’accroître leurs bénéfices tout en réduisant les dépenses. Cette technologie permet également de bouleverser les modèles industriels et d’introduire de nouvelles lignes de produits.

Les défis face à l’adoption de l’IoT

Alors que l’IoT a été présenté comme une technologie permettant d’améliorer l’efficacité, le rapport d’Eseye n’est pas encourageant. Ce dernier indique que 41 % des participants considèrent la connectivité cellulaire comme leur principal obstacle. Tandis que 36 % d’entre eux estiment que le déploiement et la mise en œuvre représentent un obstacle majeur. Les difficultés liées à la sécurité font également partie des défis à relever.

En effet, la sécurité et la connectivité posent problème aux entreprises qui lancent des projets IoT à grande échelle. De fait, la connectivité cellulaire constitue un défi bien plus important pour les répondants britanniques par rapport aux États-Unis. En effet, 41 % d’entre eux ont déclaré qu’il s’agissait du plus grand frein à surmonter, contre 29 % aux États-Unis.

Cette situation découle probablement du fait que les Britanniques ont des déploiements plus multirégionaux qu’aux États-Unis. Les projets ont encore tendance à être nationaux et axés sur le marché national.

IoT-Adoption

Déploiement IoT : une priorité pour les entreprises

Malgré le manque de succès des déploiements actuels, 85 % des personnes interrogées au Royaume-Uni ont déclaré que l’IoT était une priorité pour leur entreprise. En fait, 54 % des participants prévoient des déploiements supplémentaires au cours des deux ou trois prochaines années.

91 % d’entre eux prévoient augmenter leurs budgets IoT tandis que 41 % déclarent vouloir augmenter leurs dépenses de 51 à 100 %. Cette tendance fait suite à la pandémie qui a eu un impact sur leurs projets.

En plus, seuls 19 % des participants au Royaume-Uni déclarent que la pandémie a anéanti leurs plans IoT, contre 33 % aux États-Unis. 28 % des répondants indiquent même que la pandémie a accéléré leurs plans IoT.

Néanmoins, 81 % des interrogés reconnaissent que l’évolution de la connectivité intelligente sera essentielle au déploiement de l’IoT. Le cloud et l’accès à distance ont été cités comme le principal moteur technologique et la 5G arrive en deuxième position.

Cependant, les déploiements IoT cellulaires n’ont pas encore atteint la masse critique. La plupart des répondants ont déployé moins de 10 000 appareils.

Plus précisément, seuls 10 % des répondants ont déployé entre 10 000 et 100 000 appareils sur le terrain. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.