in

Nouvelle mise à jour du système d’exploitation du Raspberry Pi OS

Mise à jour de Rasberry Pi OS
Taipei, Taiwan - January 10, 2013: This is a studio close-up shot of a Raspberry Pi circuit board.

Raspberry Pi OS, le système d’exploitation personnalisé pour les Raspberry Pis, a subi une mise à jour majeure. Il est maintenant basé sur Debian Bullseye, Linux qui a remplacé Debian Buster, vieille de deux ans.

« Debian Bullseye a relativement peu de changements majeurs visibles pour les utilisateurs », selon Raspberry Pi. Il y a quelques changements sous le capot des systèmes de fichiers et de l’impression. Mais la plupart des changements sont des correctifs et des mises à niveau des applications et des fonctionnalités existantes. Cependant, la version Bullseye de Raspberry Pi OS a un certain nombre de changements significatifs dans l’environnement de bureau. On note aussi énormément de changement dans la prise en charge du matériel Raspberry Pi.

Raspberry Pi OS : les changements incluent

Le pilote vidéo KMS (kernel mode-setting), une option expérimentale auparavant, est désormais le pilote vidéo standard dans cette version. Cela signifie que toute application écrite en utilisant les API d’affichage standard de Linux devrait fonctionner sur Raspberry Pi. Ce, sans modification.

pcloud

L’API Linux standard libcamera a remplacé le pilote utilisé pour accéder aux modules de caméra. Ce qui facilite le développement de matériel et de logiciels de caméra par des tiers.

Lorsque des mises à jour logicielles sont disponibles, l’utilisateur reçoit une notification à l’écran. Avec les menaces de sécurité et les vulnérabilités découvertes et corrigées quotidiennement dans les systèmes d’exploitation, il n’a jamais été aussi important de maintenir son ordinateur à jour. Espérons que cela soit désormais aussi facile sur un Raspberry Pi », selon Rasbpberry Pi.

La notification de mise à jour, ainsi que les notifications existantes telles que le retrait d’une clé USB, s’affichent désormais dans le coin supérieur droit de l’écran de manière cohérente. Ces notifications se masquent automatiquement après un certain temps. De même pour les notifications sur l’insuffisance de l’alimentation électrique ou la détection d’une erreur par le microprogramme.

Au sein de la communauté Raspberry Pi, les utilisateurs précoces ont déjà pu remarquer que les versions ultérieures du Raspberry Pi 4 passent automatiquement de 1,5 GHz à 1,8 GHz lorsqu’ils ont installé le nouveau système d’exploitation.

Un nouveau gestionnaire de fenêtres

Parmi les changements du système d’exploitation, le gestionnaire de fenêtres est maintenant « mutter » au lieu de « openbox ». Mutter est un gestionnaire de fenêtres de composition. Il a été utilisé pour ajouter quelques retouches visuelles à l’interface à l’écran. Mutter a notamment servi à l’ajout d’ombres derrière les bordures de fenêtres et l’animation lors de l’ouverture et de la fermeture des fenêtres. Le tout, au prix d’un traitement et d’une charge mémoire supplémentaires. Il « ne peut fonctionner correctement que sur un Raspberry Pi avec 2Gbyte ou plus. Par conséquent, sur les Raspberry Pi disposant de moins de 2Gbyte, on peut toujours utiliser l’ancien gestionnaire de fenêtres openbox », selon Raspberry Pi.

Tous les composants et applications du bureau utilisent désormais la version 3 de la boîte à outils d’interface utilisateur GTK+. Les développeurs ont effectué ce changement technique en minimisant les perturbations de l’aspect et de la convivialité de l’interface utilisateur à l’écran. Le plus évident est la nouvelle apparence des interfaces à onglets, dit Raspberry Pi.

Le gestionnaire de fichiers a été simplifié et ne comporte plus que des boutons pour les icônes et la liste, les autres options étant accessibles via le menu Affichage.

Un magazine PC personnalisé sera automatiquement disponible gratuitement via l’application Bookshelf.

Le navigateur Web Chromium, qui en est maintenant à la version 92, a été optimisé pour utiliser l’accélération matérielle de la lecture vidéo du Raspberry Pi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *