Accueil > Business > E-Santé > Robin Healthcare veut créer un Google Home pour le secteur de la santé
robin healthcare

Robin Healthcare veut créer un Google Home pour le secteur de la santé

Si les enceintes connectées sont utiles dans la vie de tous les jours, pourquoi ne pas mettre cette technologie au service du secteur de la santé ? Tel est le projet de la startup Robin Healthcare, qui crée un appareil semblable au Google Home pour les chambres d’hôpital…

Les enceintes connectées et les assistants virtuels sont de plus en plus adoptés par le grand public. À présent, la startup Robin Healthcare fondée par Noah Auerhahn et Emilio Galan cherche à mettre cette technologie au service du secteur de la santé.

Elle développe un appareil au fonctionnement similaire à celui du Google Home, du Amazon Echo ou du Apple HomePod. Cependant, au lieu d’être placé dans le salon d’un particulier, ce système est destiné aux chambres d’hôpital.

Il permet de transcrire automatiquement les interactions entre les médecins et les patients, notamment dans le but de réduire la lourdeur des procédures administratives. Ainsi, les praticiens pourront rester focalisés plus facilement.

En effet, durant ses études à l’UCSF, Galan s’est rendu compte de la surabondance de paperasse sous laquelle croulaient les médecins. Avec Auerhahn, rencontré il y a quelques années lors de la conférence HLTH, il a alors décidé d’utiliser les nouvelles technologies pour remédier à ce problème.

En observant le succès des  » smart speakers  » auprès du grand public, les deux hommes se sont demandé de quelle façon cette technologie pourrait être utilisée pour générer des rapports automatiquement à partir des conversations orales entre médecins et patients.

L’enceinte connectée Robin Healthcare transcrit les conversations entre médecins et patients

C’est ainsi qu’ils ont développé la première enceinte connectée destinée au secteur de la santé. Grâce au traitement naturel du langage, l’assistant virtuel est en mesure de comprendre et de transcrire les conversations entre médecins et patients.

Le Robin est intégré avec deux grandes entreprises spécialisées dans les enregistrements médicaux électroniques : Epic et Cerner. Cette intégration facilite l’entrée automatique de données lorsque les docteurs examinent l’état d’un patient et diagnostiquent un traitement.

En effet, comme le souligne Auerhahn, jusqu’à présent, la technologie pouvait avoir l’effet inverse à celui attendu. Les interactions avec les systèmes d’enregistrements médicaux pouvaient par exemple faire perdre un temps fou aux médecins. Avec Robin, ces interactions seront réduites et les professionnels de la santé pourront donc gagner du temps.

Quelques dizaines d’appareils ont déjà été installés dans des hôpitaux américains dont la Campbell Clinic du Tennessee, la Private Diagnostic Clinic du Duke Universisty Medical Center, le Medical Center de l’University of California San Francisco, ou encore le Webster Orthopedics de Northern California.

Le projet de Robin Healthcare a retenu toute l’intention d’investisseurs tels que Norwest Venture Partners qui a mené une levée de fonds de série A à hauteur de 11,5 millions de dollars. Au total, grâce à d’autres investisseurs tels que Social Leverage et Howard Lindzon, la startup a levé 15 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *