Accueil > Business > Robotique > Robots tueurs : ils réprésentent une menace sérieuse selon Elon Musk
robots tueurs armes autonomes

Robots tueurs : ils réprésentent une menace sérieuse selon Elon Musk

Décidément, Elon Musk semble obsédé par le scénario dystopique de Terminator. Le fondateur de Tesla et une centaine de professionnels de la robotique et de l’AI ont signé une lettre ouverte adressée aux Nations Unies afin d’alerter les autorités des dangers des robots tueurs, des armes autonomes.

116 noms sur une pétition, cela pourrait être un échec. 116 célébrités de la robotique et de l’intelligence artificielle qui signent ensemble la lettre ouverte adressée par l’ONG future of life institute lors du rassemblement IJCAI ayant eu lieu en Australie, c’est une véritable alarme envoyée à la face du monde.

Tout comme Elon Musk, les dirigeants et fondateurs de Snips, Aldebaran Robotics, Google Deepmind, Gecko Systems et bien d’autres craignent l’avènement des “ robots tueurs “, c’est-à-dire des armes autonomes capables de fonctionner et de prendre des décisions sans intervention humaine.

Des robots tueurs « terrifiants »

drames robots tueurs

On peut lire dans ce court document : “Les armes létales autonomes risquent de devenir la troisième révolution militaire. Une fois développées, elles permettront des conflits armés à des échelles géographiques et à des vitesses jamais vus auparavant.

Les auteurs craignent également que ces armes tombent dans la main des terroristes, des dictateurs et des pirates informatiques avec de possibles conséquences “funestes” sur les populations civiles.

Les Nations Unies sommées d’agir rapidement

Cette lettre adressée aux Nations Unies n’est pas une première. Elon Musk et bien d’autres avaient signé en 2015 un premier document qui avait amené ce débat sur la place publique. Le document envoyé le 20 août 2017 à la célèbre organisation intergouvernementale résonne particulièrement avec son actualité.

Les Nations Unies se penchent sur la question depuis 2013 et avait prévu une réunion le même jour pour traiter de la question épineuse des robots tueurs. Finalement ce rendez-vous à été reporté à novembre prochain. Une décision dénoncée par l’ONG et les signataires de cette lettre qui déplore le peu de temps restant avant l’arrivée de tels robots tueurs dans les pays où se déroulent des conflits armés.

Une fois que cette boite de Pandore sera ouverte, elle sera difficile à fermer” préviennent les spécialistes particulièrement sensibles à ce sujet.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend