Accueil > Tech > Sécurité > RollJam : 30$ pour hacker toutes les voitures
rolljam. Pirater une voiture pour 30$

RollJam : 30$ pour hacker toutes les voitures

Les constructeurs automobiles ont du souci à se faire. Après le récent piratage de la jeep Cherokee révélant au monde entier les failles existantes sur les voitures dernière génération, voilà qu’apparait le Rolljam. C’est un petit dispositif qui ne coute pas plus de 30$ et qui permet de pirater n’importe quelle voiture ou porte de garage.

Rolljam le nouveau cauchemar des constructeurs

Les constructeurs de voitures sont en train de vivre un vrai cauchemar. Il y a d’abord eu le piratage de la jeep Cherokke. Un piratage complet des freins à la direction, en passant par la transmission. La révélation au monde entier des failles de sécurités des voitures dernières générations a fait beaucoup de bruit sur le net, mais aussi beaucoup de soucis aux constructeurs.
Le tourment n’est pas prêt de s’interrompre pour les fabricants de voitures. Pour seulement 30$, un petit dispositif permet à monsieur tout le monde de pirater la plupart des voitures et portes de garage.
Rolljam est un systeme peu onéreux, 30$, permettant de hacker toutes les voitures et portes de garages.
Pour seulement 30$ Rolljam permet de déverrouiller la plupart des voitures et portes de garages.

Comment ça marche ?

Du côté matériel c’est très simple. Il suffit de réunir deux radios, un microcontrôleur et une batterie, le tout pour moins de 30$.
Le piratage passe par la technologie de déverrouillage sans fil des portes de voitures ou de garages.
Mais pourquoi est-ce si simple ? Le Rolljam est capable de déverrouiller tout garage ou porte de voiture en un clic de bouton.
Le dispositif profite d’une faille de sécurité au moment ou l’on appuie sur la télécommande de déverrouillage de porte de sa voiture.
Samy Kamkar, un des pirates travaillant sur le Rolljam, a dévoilé le fonctionnement du hack.
Concrètement, le Rolljam vole les codes secrets, appelés Rolling Code, qui sont générés à chaque fois que vous appuyez sur le bouton de verrouillage ou déverrouillage de votre véhicule. Ces codes expirent une fois qu’ils sont utilisés et sont aléatoirement renouvelés à chaque utilisation du bouton de déverrouillage. Le rolljam va alors détourner les codes éphémères de déverrouillage à l’aide de sa radio, forcent ainsi le propriétaire de l’automobile à rappuyer sur le bouton. Le premier code va ainsi être utilisable par le hacker puisque le premier n’est jamais arrivé à destination du système de déverrouillage de la voiture.

Rolljam fonctionne sur la plupart des grandes marques de voitures

Samy Kamkar a testé son système de hack sur énormément de véhicules, et tous ont présenté une vulnérabilité face à ce système.
Le dispositif à 30 $ a réussi à déverrouiller les serrures électroniques sur des voitures de toutes marques, y compris Chrysler, Fiat, Honda, Toyota, Daewoo, GM, Volvo, Volkswagen Group, Clifford, Shurlok, et Jaguar.
Kamka a aussi réussi à ouvrir des portes de garage de la société King Cobra.
Kamkar explique qu’il n’a pas élaboré un tel système de piratage de voiture sous couvert de mauvaises intentions. Au contraire, il envisage de présenter sa création au DefCon, une conférence de hackers à Las Vegas, pour sensibiliser les constructeurs au sujet de la sécurité des véhicules que nous utilisons. La vulnérabilité de l’IoT face aux hackers est un sujet qui fait de plus en plus débat.
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend