Accueil > Business > Transports > Rolls Royces renforce la sécurité de ses moteurs avec l’IoT
rolls royces

Rolls Royces renforce la sécurité de ses moteurs avec l’IoT

Le deuxième fabricant mondial de moteurs d’avion, Rolls Royces, vient de s’associer à Microsoft afin de garantir la sécurité de ses produits. Grâce à la transition des données assurée par Microsoft Azure IoT et Cortana Intelligence Suites, tout risque détecté sera directement pris en charge. Bref, les phobiques de l’avion n’auront plus d’excuses. 

Afin d’améliorer le champ de ses données, la compagnie aéronautique renforce son écosystème IoT avec Microsoft. Microsoft Azure IoT ou « cloud computing » de Microsoft lui permettra de rendre ses outils intelligents en communiquant leurs données vers des datacenters. Tandis que Cortana Intelligence Suites se chargera de perfectionner l’analyse de ces données.

Rolls Royces et IoT associés, toujours plus de sécurité

De grandes consommations de carburants impliquent de grands coûts. Et ne parlons pas de la maintenance. C’est pourquoi Rolls Royces a créé la plateforme TotalCare, un plan de maintenance ayant deux objectifs principaux : réduire les coûts autour de l’usage de ses moteurs et permettre aux clients de profiter au maximum de ces produits sur toute leur durée de vie. Le but étant de permettre aux professionnels d’avoir le temps de se centrer sur leur business, plutôt que de le perdre à maintenir leurs machines.

Avec Microsoft, la sécurité des bolides sera encore plus renforcée. En collectant les données de n’importe quel produit Rolls Royces, toute faille dans les composants sera directement signalée, et permettra ainsi de limiter les dommages collatéraux. De même, les mainteneurs auront de quoi améliorer leurs services en sachant d’office quel composant garder et lequel jeter aux oubliettes. Traiter de possibles failles aussi rapidement permet un gain de temps et de coûts de service.

« Nos clients sont à la recherche de nouveaux moyens d’influencer le paysage digital, afin d’augmenter leur efficacité et améliorer leur mode opératoire. En travaillant avec Microsoft, nous pouvons réellement transformer nos services digitaux, en soutenant les clients à travers les opérations liées aux aéronefs à moteurs. Nous serons apte à faire une vraie différence dans les prestations » (Tom Palmer, vice-président de Civil Aerospace chez Rolls Royces)

 

L’Internet des objets a de quoi vendre dans l’aéronautique. Surtout avec le Big Data. Il est prévu qu’un moteur puisse bientôt générer 5000 éléments à contrôler chaque seconde. Avec le traitement massif des données pourront être évités les problèmes de retard, qu’on évalue à environ 8 milliards de dollars par an, selon Bloomberg.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend