Accueil > Ecosystème IoT > Partenariat > Salesforce se lance dans l’Internet des Objets avec l’IoT Cloud

Salesforce se lance dans l’Internet des Objets avec l’IoT Cloud

C’est au cours de la Dreamforce 2015 à San Fransisco que Salesforce a annoncé la sortie prochaine de l’IoT Cloud, une plateforme capable de collecter et organiser des données en provenance de nombreux objets connectés, qu’il s’agisse de smartphones, d’applications ou de capteurs connectés.

Un cloud spécial IoT

Vous connaissez sans doute Salesforces pour l’édition et la distribution de ses logiciels, mais depuis peu, l’entreprise San-Fransiscaine s’est attaquée à l’IoT. Preuve en fut faite lors de la dernière édition de la Dreamforce, leur grande conférence annuelle organisée à San Fransisco ce 15 septembre et rassemblant quelques 160.000 inscrits. L’endroit idéal pour annoncer la sortie d’un nouveau cloud, spécialement conçu pour l’Internet des Objets : le bien nommé Salesforce IoT Cloud.

Pensé avant tout, comme son nom l’indique, pour l’Internet des Objets, l’IoT Cloud de Salescom ne se limite pas qu’à la collecte d’informations. Une fois en sa possession, il les gère et propose de générer des réactions personnalisées en fonction des données récoltées par des capteurs connectés, des smartphones et des applications bureautiques. Le but : donner davantage de sens aux innombrables informations issues de l’expansion de l’Internet des Objets et offrir des services personnalisés à ses clients.

Cet IoT Cloud est construit sur la toute nouvelle plateforme Thunder, qui fait office de moteur de traitement de données et d’événements en temps réel. Salesforce affirme ainsi que sa plateforme peut prendre en charge plusieurs milliards de données en temps réel, qu’il s’agisse de capteurs connectés, de localisation mobile ou d’applications.

La remontée massive de ces informations dans l’IoT Cloud a donné lieu à de nombreux partenariats avec ARM, Etherios, Informatica, PTC ThingWorx et Xively LogMeln. Pas difficile de comprendre qu’il s’agit là d’un marché gigantesque : plus de 90% des données mondiales ont été générées ces deux dernières années selon Salesforce, qui estime à 75 milliards le nombre d’objets connectés en 2020. Il s’agit donc d’un gros pari en faveur de l’IoT.

Des réactions intelligentes et personnalisées

Le Salesforce IoT Cloud a pour but avoué d’améliorer la relation client avec les utilisateurs d’objets connectés, en déclenchant de manière intelligente et proactive des actions et services personnalisés. Chaque utilisateur est donc libre de se connecter à l’application de Salesforce afin de lire ses données et programmer ses propres règles et réactions.

Salesforce a fourni quelques exemples de l’utilisation de son IoT Cloud. On peut ainsi imaginer un objet connecté qui rencontrerait un dysfonctionnement ou une panne de pile ou de batterie, qui remonterait l’information à l’IoT Cloud qui, ensuite, se chargerait de délivrer une alerte à l’utilisateur. Dans un autre contexte, certains magasins pourraient proposer des promotions directement aux utilisateurs en détectant leur carte de fidélité connectée. Les capteurs et stations météo pourront contribuer à délivrer des conseils sur comment gérer ses factures d’électricité à tous les utilisateurs de thermostats connectés. Les perturbations du trafic automobile pourront être retransmises directement aux smartphones des intéressés, et ainsi de suite…

L’IoT Cloud de Salesforce n’est pas encore commercialisé, mais une bêta privée est déjà en cours. Le premier semestre de l’année 2016 devrait voir l’arrivée d’une phase pilote, quant aux prix et dates de disponibilité, ils ne seront communiqués que plus tard dans l’année.

Source

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend