in

Sarcos Robotics et son exosquelette Guardian XO entrent en bourse

sarcos exo

Ben Wolff a raconté l’histoire de Sarcos Robotics et a expliqué le fonctionnement de l’exosquelette Guardian XO durant une interview exclusive au web magazine Benzinga. Ce fabricant robotique d’exosquelettes a annoncé son intention d’intégrer un SPAC, grâce à Rotor Acquisition Corp.

Sarcos Robotics a pour objectif de révolutionner l’avenir du travail dans les secteurs privé et public grâce à sa gamme de produits robotiques de pointe. Ce leader mondial des systèmes robotiques offre à la main-d’œuvre du futur des solutions qui améliorent leur productivité. En combinant l’intelligence, l’instinct et le jugement des humains avec la précision des machines, il réduit également les accidents du travail.

Sarcos Robotics : l’une des entreprises explorant la catégorie des exosquelettes robotiques

Selon M. Wolff, Sarcos a été fondée en 1983 et son activité principale portait sur les membres prothétiques. Il a précisé que l’entreprise est passé de la prothèse à la robotique dans les années 1990, puis aux exosquelettes au début des années 2000.

En 2007, la société a été rachetée par Raytheon Technologies Corp. Ensuite, elle a fait office de division robotique de l’entreprise jusqu’en 2015. Elle redevient alors indépendante.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

La société prévoit de s’introduire sur le marché public via le SPAC

sarcos Robotics guardian-xoSarcos souhaite faire bénéficier aux tâches non automatisables des avantages de l’automatisation sur le plan économique et au niveau de la productivité. Ainsi, l’entreprise a conçu un exosquelette, Guardian XO, qui ressemble à une extension naturelle du corps humain.

Le PDG de Sarcos Robotics a également déclaré à Benzinga que le produit permet aux travailleurs de soulever manuellement de lourdes charges. En outre, il peut servir dans plusieurs secteurs, notamment la logistique, la construction, le pétrole et le gaz.

De fait, un travailleur portant l’exosquelette accomplit souvent le travail de trois à cinq ouvriers. L’exosquelette industriel Guardian XO augmente la force de l’opérateur sans restreindre la liberté de mouvement. Ben Wolff a ensuite souligné que le coût de l’exosquelette correspond à peu près à la rémunération d’un seul employé.

La fabrication des exosquelettes pourrait coûter environ 53 820 euros par unité. Chaque exemplaire a une durée de vie de six ans, et nécessite une révision au bout de trois ans.

Les termes de l’accord SPAC

Sarcos Robotics a conclu un partenariat avec les principales entreprises du classement Fortune 100 ainsi qu’avec l’armée américaine pour concevoir l’exosquelette. Le contrat comprend un financement de 182 millions d’euros provenant de grandes marques. Notamment BlackRock Inc, Palantir Technologies Inc, Caterpillar Inc et Schlumberger NV.

La transaction se fera au cours du troisième trimestre. Les actions de la nouvelle société seront alors cotées au NASDAQ sous le symbole « STRC ». La production commerciale du Guardian XO est prévue pour l’été 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verizon Business

Verizon Business fournit à présent une connectivité IoT dans 170 pays

AutoX

AutoX marque 100 jours de service RoboTaxi entièrement autonome à Shenzhen