sd wan iot sécurité

Le SD-WAN pourrait être la solution au problème de sécurité de l’IoT

La sécurité représente l’un des principaux points faibles de l’internet des objets. Cependant, le SD-WAN pourrait représenter une solution tout en simplifiant la gestion des réseaux IoT massifs…

L’époque est à la virtualisation. Tout comme les machines virtuelles et les containers d’applications, le SD-WAN, ou  » software-defined netwoking in a wide area network «  (WAN) rencontre une popularité croissante.

Cette technologie consiste à découpler le hardware dédié au réseau de son mécanisme de contrôle. Elle permet notamment aux entreprises de développer des réseaux WAN à haute performance tout en réduisant les coûts via un simple accès internet. Ceci permet de remplacer partiellement ou intégralement les technologies de connexion WAN privées plus chères comme le MPLS.


pCloud : l’offre familiale LIFETIME à -75% pour la rentrée !


Toutefois, avec le temps, le SD-WAN s’étend et de nouvelles applications inattendues émergent. Selon Sanjay Uppal, co-fondateur de VeloCloud et directeur de la division SD-WAN de VMware, l’Internet des Objets compte parmi ces nouveaux champs d’application surprenants.

D’après cet expert, il est tout à fait possible de faire tourner l’IoT sur un SD-WAN d’entreprise plutôt que sur un réseau cellulaire ou sur Bluetooth. À ses yeux, il est important de  » percevoir le trafic IoT comme un nouveau type de données à orienter à travers le WAN tout en ajoutant des services « .

De même, selon le CEO d’Apcela, Mark Casey, la démocratisation de l’IoT force des changements dans les réseaux. D’après ses dires  » l’évolution de l’IoT requiert un environnement plus agile pour lui permettre d’accélérer et permettre aux entreprises du secteur d’augmenter leurs revenus « .

Le chef d’entreprise estime que le SD-WAN peut non seulement permettre de résoudre la plupart des problèmes de sécurité associés à l’IoT, mais aussi faciliter la gestion des déploiements les plus larges. L’entreprise Apcela, elle-même, en a fait l’expérience en travaillant durant deux ans avec Itron : le leader des compteurs d’eau et d’énergie connectés.

Le SD-WAN permet une gestion granulaire Edge des réseaux IoT

Dans une architecture traditionnelle, il est nécessaire de forcer le retour du trafic IoT vers le Data Center pour assurer la sécurité. Il est donc impossible de traiter les données ou de gérer la sécurité en périphérie du réseau.

En revanche, le SW-WAN permet de traiter tous les différents types de trafic IoT de façon spécifique avec un profil indépendant. Il est par exemple possible d’associer un template spécifique avec un appareil spécifique pour un client spécifique pour le traiter de façon unique en termes de sécurité, depuis la périphérie du réseau. De fait, les déploiements IoT massifs peuvent être contrôlés de façon granulaire.

En outre, le SD-WAN permet la programmabilité et l’automatisation du réseau. Il est donc possible d’ajouter de nouveaux types d’appareils au réseau sans avoir besoin de hardware backend additionnel. Il suffit de reprogrammer le logiciel pour ajouter un nouveau type d’appareil ou de trafic IoT.

La gestion du réseau est donc extrêmement simplifiée. Pour un nouveau type de trafic IoT, il suffit de créer un nouveau template et de le déployer vers toutes les destinations edge plutôt que d’avoir à se connecter manuellement au routeur de chaque destination.

Cependant, en dépit des avantages offerts par le SD-WAN en termes d’automatisation et d’orchestration, il semble difficile de gérer un réseau composé de milliards d’appareils IoT que rendra possible la 5G.

Selon Ken Gold de EXFO, il sera très complexe d’identifier et de résoudre les anomalies sur des tels réseaux. La solution pourrait alors être de se tourner vers le Machine Learning et l’intelligence artificielle pour rendre ces réseaux plus fiables et plus simples à gérer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *