Accueil > Business > L’ambition de Sigfox : 1 milliard d’objets connectés à son réseau en 2023
sigfox connect

L’ambition de Sigfox : 1 milliard d’objets connectés à son réseau en 2023

Alors qu’Objenious annonçait le lancement de son offre de réseau dédié, Sigfox dévoilait de son côté ses résultats financiers 2018 et ses ambitions pour les années à venir. Dans un communiqué de presse diffusé le 19 février, l’opérateur du réseau IoT éponyme a annoncé qu’il souhaitait connecter 1 milliard d’objets d’ici à 2023.

Pour l’heure, l’entreprise cofondée par Ludovic Le Moan dévoile son bilan financier pour l’année 2018. Avec 60 millions d’euros de chiffre d’affaires, son activité a enregistré une croissance de 20 %. Pour rappel, Sigfox annonçait 50 millions d’euros de revenus pour l’exercice 2017. De même, les bénéfices en provenance de la connectivité sont en croissance de 100 %.

Des objectifs ambitieux

Malgré tout, Sigfox est en retard sur ses objectifs. Selon Les Echos, les revenus annoncés cette année devaient être ceux de l’année précédente. l’entreprise annonce notamment une perte nette de 136 000 euros. La vente de connectivité et de services ne rapporte pas encore assez. Pour l’instant, la vente d’équipements radio aux opérateurs représente 80 % du chiffre d’affaires total. Cette activité permet d’assurer des rentrées conséquentes d’argent, mais commence à peser sur la rentabilité de Sigfox. En effet, cela demande d’investir massivement dans des technologies avancées.

Afin d’établir un équilibre financier, Sigfox mise sur son plan de développement quinquennal 1B23. Il s’agit dans un premier temps de faire en sorte que les revenus en provenance des services soient à égalité avec ceux générés par les infrastructures. L’entreprise toulousaine espère atteindre cet objectif d’ici à 2020. En attendant, l’opérateur IoT prépare sa sixième levée de fonds afin de compléter ses objectifs ambitieux.

En effet, 6,2 millions d’objets sont connectés au réseau IoT de Sigfox, dont 2,8 millions d’alarmes Securitas. Cela représente une augmentation de 148 % par rapport à l’année 2017. Pas moins de 13,3 millions de messages de 12 octets chacun transitent par jour, soit une augmentation de 300 % en un an.

Faire de la technologie Sigfox un standard

Ce n’est qu’un début : Ludovic Le Moan et son équipe veulent atteindre le milliard d’objets connectés en “0G” d’ici à 2023. Sigfox se veut confiant concernant la croissance du nombre d’objets connectés sur son réseau. Celui-ci est maintenant déployé dans 60 pays dans le monde grâce à 56 opérateurs et couvre 1 milliard de personnes. De plus, 21 d’entre eux sont couverts à 95 %. Cependant, le groupe maintient sa stratégie d’expansion. Il souhaite s’implanter dans 10 nouveaux pays d’ici à la fin de l’année 2019 dont la Russie, l’Inde et la Chine.

Dans cet objectif de croissance, l’entreprise souhaite faire certifier sa technologie par le GSMA. Cette quête de standardisation a déjà débuté avec l’ouverture au public des spécifications du protocole pour les objets connectés.

Suivi d’actifs et sécurité connectée, les cas d’usage préférée de l’entreprise

Par ailleurs Sigfox a conclu plusieurs contrats de partenariat avec des groupes comme PSA, Total, Nec, Netstar ou encore Michelin. Chacun d’entre eux pourrait utiliser plusieurs centaines de milliers de capteurs connectés au réseau “0G”.

Afin de développer son activité, Sigfox souhaite surtout développer ses offres d’assets tracking et de sécurité connectée. Ces cas d’usage font écho aux dernières annonces du groupe. Il a notamment collaboré avec PSA et IBM pour développer une solution de suivi de conteneurs et avec Free pour apporter une solution de sécurité connectée au sein de la Freebox.

D’autres projets seront sans doute annoncés lors du Sigfox Connect de Singapour en novembre 2019. Cet événement fera sans doute l’inventaire des solutions développées par les membres de la Hacking House qui vient d’ouvrir ses portes à San Francisco, et qui ouvrira à Taipei et à Paris. Ce programme de trois mois accueillera 12 à 30 participants par pays. La société compte surtout sur les 1 200 startups et 200 universités qui développent des projets IoT basés sur son réseau.

Enfin, le partenariat de déploiement d’une constellation IoT avec Eutelsat suit son cours. Les premiers tests auront lieu lors de la deuxième moitié de l’année 2019, tandis que l’exploitation commerciale devrait débuter en 2020.

Sources & crédits Source : - Crédit : Photo : Sigfox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend