in

Silvanet IoT : une solution pour la détection ultra-précoce des incendies de forêt

La startup environnementale Dryad Networks a lancé Silvanet IoT. Il s’agit d’un réseau IoT à grande échelle pour la détection ultra-précoce des feux de forêt. En fait, les incendies de forêt sont dévastateurs, non seulement pour les habitats qu’ils détruisent, mais aussi pour les dommages à long terme.

À eux seuls, les États-Unis connaissent leur pire saison de feux de forêt depuis une décennie. La saison de feux de brousse australienne, 2019-2020 a été la deuxième pire de l’histoire avec plus de 46 050 750 acres brûlés. Après des températures record, les régions occidentales des États-Unis et du Canada se préparent maintenant à la saison annuelle des incendies de forêt. Selon certains experts, cette dernière pourrait établir de nouveaux records sinistres.

Dryad Networks lance la solution Silvanet IoT

Silvanet IoTSelon le cofondateur de Dryad, le grand nombre d’incendies montre qu’il y a un besoin urgent d’une solution capable de les détecter avant qu’ils ne deviennent incontrôlables.

Avec l’achèvement de l’architecture Silvanet et de la conception du dispositif, la numérisation des forêts et de lutte contre les incendies de forêt contribuent ainsi à la protection du monde naturel.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Dryad Networks utilise l’IoT pour aider à contrer la dévastation. Grâce à sa solution de pointe, la startup peut détecter les incendies potentiels.

Des capteurs de gaz solaires, petits mais très sensibles, peuvent être fixés aux arbres. Ils surveillent la composition, la température, l’humidité et la pression de l’air. 

Ensuite, les données se transmettent à l’aide du réseau maillé Silvanet IoT à une plateforme de surveillance basée sur le cloud. Cette dernière envoie une alerte aux autorités locales si un incendie potentiel est détecté.

Le réseau IoT de Dryad utilise les capteurs de gaz

La solution de Dryad utilise un nouveau capteur de gaz de haute précision fourni par Bosch Sensortec. Ce « nez numérique » fait appel à l’intelligence artificielle pour différencier un éventuel incendie d’un élément comme le passage d’un camion diesel.

Selon le principe directeur de Bosch « Inventé pour la vie », le but est d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais aussi, de préserver les moyens de subsistance des générations actuelles et futures.

Le BME688, un capteur quatre en un, possède une sensibilité inégalée. Combiné à une consommation d’énergie ultra-faible et à la prise en charge de l’apprentissage automatique, il permet d’identifier les compositions de gaz dans l’air. Il constitue la base parfaite pour identifier la mauvaise qualité de l’air ou la détection précoce des incendies.

Un réseau maillé multi-sauts a été utilisé par les passerelles pour couvrir des forêts étendues et éloignées où il n’y a pas de connectivité cellulaire. Les passerelles LoRaWAN classiques ne peuvent couvrir qu’environ 12 km.

Pour l’avenir, Dryad Networks s’apprête à trouver de nouveaux financements pour faire avancer sa mission. La société souhaite également ajouter des capteurs tiers compatibles LoRaWAN. Ainsi, elle peut collecter et analyser des données telles que l’humidité du sol et la croissance des arbres. Le but est d’offrir une solution complète pour surveiller la santé et la croissance d’une forêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Transforma Insights diffuse une nouvelle ressource puissante pour les prévisions de l’IoT

Qualcomm

Qualcomm annonce son acquisition de Twenty Billion Neurones