Accueil > Business > Maison Connectée > Aux Etats-Unis, le nombre de skills Amazon Alexa a doublé en 2018
skills amazon alexa mic

Aux Etats-Unis, le nombre de skills Amazon Alexa a doublé en 2018

Voicebot, le site consacré aux assistants et à la reconnaissance vocale, a publié une étude concernant les skills Amazon Alexa. Selon cette dernière en 2018, le nombre de skills Amazon Alexa a plus que doublé aux États-Unis. En Allemagne, la croissance atteint les 152 %, tandis qu’au Royaume-Uni la même statistique affiche 233 % d’augmentation.

Concrètement, il y avait au début de l’année 25 787 skills Amazon Alexa aux États-Unis. A la fin de l’année, Voicebot en a compté 56 750. Si la croissance est en baisse par rapport à l’année 2017 (266 vs 120 % en 2018), les développeurs sont toujours très productifs. Cela représente environ 85 skills Amazon Alexa publiés par jour aux États-Unis tout au long de l’année 2018.

En Europe, c’est le Royaume-Uni qui profite du plus grand nombre de skills Amazon Alexa. Voicebot en dénombre 29 910, suivi de loin par l’Allemagne avec 7 869 applications dédiées aux enceintes Echo. La France est dernière de ce classement avec 981 skills Amazon Alexa.

Bien évidemment, ces ordres d’importance sont à mettre en perspective avec la commercialisation des équipements de la gamme Echo dans ses pays. En Europe, le Royaume-Uni, puis l’Allemagne ont été les premiers à bénéficier de l’assistant vocal.

Les skills Amazon Alexa majoritairement disponibles en anglais

nombre skills amazon alexa

Pour autant, ce n’est pas suffisant pour expliquer la croissance du nombre de “talents”. En Australie (22 398 skills) et au Canada (22 873 skills), l’augmentation du nombre d’applications est soutenue par la facilité d’adaptation à la langue usitée dans ces pays. Voicebot considère que la plupart des skills Amazon Alexa anglais et américains sont souvent simultanément disponibles en Inde, en Australie et au Canada.

Cela n’empêche pas l’émergence d’un écosystème de développeurs dans ces pays anglophones”, précisent les responsables de l’étude. Selon eux, le dynamisme observé est similaire à celui constaté au Japon (2 364) et en France (981).

Il ne faut pas non plus croire que la croissance est constante. Les développeurs ont concentré leurs efforts en fin d’année, sur les mois de novembre et décembre. Au cours des deux derniers mois, le nombre de skills Amazon Alexa a crû de 24 % aux États-Unis, de 21 % au Royaume-Uni et de 41 % en Allemagne. En France (53 %) et au Japon (45 %), les efforts semblent plus importants tout simplement parce que les développeurs partent de plus loin.

La qualité des applications n’impactent réellement l’expérience client

top skills amazon alexa

Ce n’est en aucun cas un gage de qualité. Il y a plus de 140 000 skills Amazon Alexa dans les pays observés et sûrement peu de réussite. Pourtant, les responsables de l’étude remarquent empiriquement que les mauvaises applications ne gâchent pas l’expérience client. Tout simplement parce que le système de recommandation d’Amazon drague le plus grand nombre d’utilisateurs.

Par exemple, sur la page Amazon France, la firme met principalement les jeux pour enfants et les quizz, suivi par les bruits ambiants, les applications pour la maison connectée, puis les radios et les sites d’informations. Dans le “Top Skills” français, le service de flash de France Info côtoie Akinator, l’horoscope du magazine Elle et des “bruits de pets”. De plus, ils peuvent chercher les services les plus performants selon les avis de leur semblable.

Selon Voicebot, ces chiffres prouvent l’engagement fort des développeurs au sein de l’écosystème Echo. Ces derniers vont eux aussi gagner en compétence à force d’expérimenter des services plus ou moins innovants.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend