in

Smart city dans le désert : l’Égypte construit une nouvelle capitale

Egypte

L’Égypte prévoit de construire une nouvelle smart city qui sera le nouveau centre administratif du pays et abritera plus de 6,5 millions de citoyens. En fait, cette ville a pour but de faire face au développement démographique constant de l’Égypte.

Selon l’agence Reuters, l’Égypte compte environ deux millions d’habitants de plus par an. D’ici 2050, la population du pays devrait atteindre 150 millions d’habitants, contre 100 millions aujourd’hui. Le Caire étant déjà surpeuplé, une nouvelle ville sera nécessaire pour accueillir tous ces nouveaux habitants. La solution : une smart city dans le désert.

Égypte : une smart city au cœur du désert

La nouvelle capitale coûtera entre 45 et 58 milliards de dollars et couvrira 700 km2. Elle sera située à 35 km à l’est du Caire. En outre, cette ville abritera le plus grand aéroport et minaret d’Égypte, le plus grand clocher d’Égypte, la plus haute tour d’Afrique, le plus grand opéra du Moyen-Orient. En outre, ce projet prévoit la construction d’un :

  • quartier de divertissement d’une valeur de 20 milliards de dollars
  • parc urbain géant, 
  • nouveau parlement
  • et d’un palais présidentiel.

Le gouvernement a pour objectif de transférer 34 ministères dans la nouvelle capitale. Par ailleurs, dans une interview accordée à NBC News, l’ancien brigadier Khaled el -Husseiny Soliman a déclaré que cette initiative créerait « la première smart city d’Égypte ».

Smart City en Égypte : les technologies intelligentes à l’honneur

La nouvelle capitale est construite selon la vision stratégique d’une smart city. En fait, elle intègre des infrastructures de pointe pour fournir de nombreux services aux citoyens.

Cette vision comprend la surveillance intelligente du trafic et des accidents. Ses services publics intelligents permettent de réduire la consommation et les coûts, les bâtiments intelligents et la gestion de l’énergie. Le recours aux énergies renouvelables et l’utilisation de l’IoT contribuent, par ailleurs, d’économiser la consommation d’énergie. Elle prévoit de construire une infrastructure de fibre optique reliant chaque bâtiment à l’aide de la technologie FTTX.”

Des plans pour une ferme solaire de 90 km2 font également partie du mélange. Par ailleurs, le gouvernement a annoncé son intention de faire de la nouvelle capitale administrative la première ville sans argent liquide du pays. En effet, le développement du commerce électronique sera stimulé par cette initiative. Les transactions électroniques vont devenir des priorités stratégiques importantes pour le gouvernement.

Aussi excitant que le projet puisse paraître, il s’accompagne aussi de son lot de critiques, d’autant que le pays se débat avec le chômage et l’inflation. La nouvelle ville parviendra-t-elle à soulager le Caire d’une partie de sa surpopulation ? Où sera-t-elle construite en vain ? Créera-t-elle de nouveaux emplois et favorise-t-elle une meilleure économie ? Où sera-t-elle un gaspillage d’argent ? Une chose est sûre, ce sera la ville la plus avancée jamais vue en Égypte.

One Comment

Laissez une réponse
  1. Les projets réussissent quand il y a un peuple égyptien qui est évolué psychologiquement parlant et non illettré et a un niveau de comportement de haute qualité…maintenant avec cette cité smart intelligente et il y aura toujours vendeurs de fève « mgamasse » car le niveau du salaire est toujours bas et incompatible avec une société de consommation à savoir viande rouge poisson merlan et calamar le poulet fermier…que l’egyptiennne et l’egiptien se contentent du regard et de sentir et le gouvernement égyptien ne fait rien dans ce sens et le maréchal Sissi qui se contentait de l’eau fraiche maintenant il mange à sa faim au détriment de plus de 100millions d’egyptiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.