in

Le traitement en périphérie pour la création de villes intelligentes du futur

Transfert en périphérie

L’intégration dans les villes intelligentes de capteurs capables de traiter les données en temps réel peut participer à l’amélioration croissante de la vie quotidienne des habitants. Une idée qui se rapproche progressivement de la réalité au fur et à mesure que les capteurs nécessaires à la collecte de données deviennent de plus en plus sophistiqués. De son côté, le traitement en périphérie va permettre de réduire la latence et les coûts.

Aujourd’hui, la plupart des solutions disponibles sur le marché sont incapables de fonctionner à l’échelle d’une ville entière. Notamment à cause de leur dépendance aux ressources de traitement centralisées. D’autant plus que le système de transmission des flux vidéos vers un emplacement central induit une latence qui augmente au fur et à mesure des transferts de données. Or, nous savons que dans le cas des applications d’intervention d’urgence ou des systèmes de circulation, même quelques millisecondes comptent.

Le traitement en périphérie se positionne comme l’une des solutions les plus pertinentes pour créer des villes intelligentes plus sûres et fiables. Cela en permettant aux capteurs eux-mêmes de mobiliser des ressources de traitement plus robustes. Notamment pour que  la caméra puisse effectuer directement l’ensemble des analyses. Et ceci avant même que la vidéo soit compressée pour le transport des données.

Traitement en périphérie : bientôt un élément fondamental des infrastructures urbaines

En permettant à la caméra de faire une analyse plus précise, se traduisant par des métadonnées plus riches ainsi qu’une vitesse et une précision optimales à moindre coût, le traitement en périphérie va permettre l’utilisation des applications en temps réel nécessaires aux villes intelligentes.

D’ailleurs, selon les spécialistes, cette technologie deviendra un pilier de l’infrastructure urbaine en permettant le déploiement des capteurs IoT pour la collecte des données et les tâches opérationnelles. Le traitement en périphérie permettra ainsi de disposer d’une infrastructure globale plus souple. Et cela, tout en regroupant des données nécessaires pour créer  des  espaces de vie plus efficaces, plus sûrs et plus sains.

Bien évidemment, il faudra trouver l’équilibre parfait entre l’utilisation de la technologie pour rendre nos communautés plus sûres et la protection de la vie privée des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.