Smart city : quelles technologies présentent le plus grand risque de cyberattaques ?

Des chercheurs de l’Université de Californie ont demandé à des experts en cybersécurité de classer neuf technologies de la smart city en fonction de leurs vulnérabilités. Les alertes d’urgence, la vidéosurveillance ainsi que les feux de circulation intelligents figurent parmi les plus risquées.

Si les « villes intelligentes » peuvent offrir de nombreux avantages, elles sont également sujettes aux cyberattaques. En fait, les systèmes d’alerte d’urgence et la vidéosurveillance font partie des catégories à risque en matière de cybersécurité pour les gouvernements locaux. L’évaluation de ces appareils est en fonction de leur attrait pour les pirates informatiques et de l’impact potentiel en cas de succès d’une cyberattaque.

Smart City : technologies à risque en matière de cybersécurité

Les décideurs politiques reçoivent une avalanche d’informations sur les technologies liées au développement durable. Ainsi, parmi la myriade de solutions technologiques, quelles sont celles qui méritent d’être envisagées ?

Une étude réalisée en 2020 évalue les différents systèmes en fonction de leurs vulnérabilités techniques sous-jacentes. Selon les 76 experts en cybersécurité, les alertes d’urgence, la vidéosurveillance des rues et les feux de circulation intelligents présentent plus de risques.

surveillance smart city

Les autres technologies classées selon leurs sensibilités incluent :

  • les systèmes de surveillance de la consommation d’eau, 
  • les dispositifs de péage intelligents, 
  • les données ouvertes pour les transports publics,
  • les détecteurs de coups de feu, 
  • les poubelles intelligentes pour les déchets ou le recyclage,
  • et les détecteurs de fuites d’eau par satellite.

D’ailleurs plusieurs facteurs clés contribuent à cette divergence, notamment :

  • des niveaux plus ou moins élevés de vulnérabilité technique,
  • un intérêt varié aux yeux des hackers,
  • et des taux variables de perturbation causés par les attaques.

Risques cybernétiques par rapport aux gains potentiels

Les poubelles intelligentes et les systèmes de détection des fuites d’eau par satellite semblent être moins vulnérables que les autres technologies. Les alertes d’urgence et de sécurité figurent parmi les plus sensibles. Tandis que, la détection des fuites par satellite se révèle être la moins risquée d’un point de vue technique. En fait, ces trois systèmes sont les plus susceptibles d’avoir un impact significatif en cas d’attaque réussie.

En bref, ce rapport aidera les décideurs politiques locaux à mieux comprendre comment les cyber-risques varient entre les différentes technologies de la smart city. Ils peuvent examiner cas par cas si les cyber-risques l’emportent sur les gains potentiels de l’adoption de la technologie. 

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Cependant, ils doivent faire preuve d’une prudence particulière lorsque ces dispositifs sont à la fois vulnérables en termes techniques et constituent des cibles attrayantes pour les pirates. Il convient également de se coordonner avec les départements informatiques où l’impact d’une attaque est susceptible d’être très élevé sur la santé, la confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *