Accueil > Business > Comment l’Internet des Objets révolutionne la vie en entreprise

Comment l’Internet des Objets révolutionne la vie en entreprise

Depuis quelques années, de nombreuses entreprises se tournent vers l’adoption des objets connectés pour transformer leurs modèles économiques et créer de la mobilité. Les tablettes, mais aussi les smartphones et bientôt les smartwatches créent de nouveaux usages. Tour d’horizon des technologies qui vont définitivement s’installer dans la sphère professionnelle et changer notre façon d’appréhender notre façon de travailler.

La domotique rend l’entreprise plus intelligente

smart house

L’Internet des Objets couvre un champ d’action vaste et étendu. La technologie pour rendre les maisons connectées capables d’être commandées à distance avec son téléphone portable, sa tablette ou encore sa montre est désormais plus que connue. On peut allumer la climatisation, surveiller sa maison grâce à des caméras détectrices de mouvement, gérer son alarme et son thermostat. Les mêmes usages appliqués à la sphère professionnelle rendent l’entreprise plus intelligente. Ainsi, la gousse domotique Jooxter permet par exemple de savoir en temps réel quels sont les espaces de réunion disponibles, où sont les salariés dans un bâtiment, et il leur est possible d’activer l’ouverture de serrures grâce à un simple passage de leur smartphone devant la poignée ou en activant une commande.

Beacons Estimote
Les beacons, ces petites balises qui géolocalisent et envoient des notifications créent de la réalité augmentée dans les espaces publics et professionnels

Mais la technologie ne s’est pas arrêtée aux usages privés. L’Internet des Objets s’applique également aux infrastructures d’une ville grâce au positionnement de capteurs. Les feux de signalisation ne fonctionnant pas correctement ou le nombre de bennes à ordure et leur taux de remplissage, tout peut être quantifié en agglomération, pour un traitement efficace et une maintenance faite sur-mesure. Ces instruments supposent une gestion plus efficace des ressources et des services. D’autre part, ce type d’information permet une réduction des coûts considérable et une amélioration de la gestion et conception des infrastructures. Cela permettrait également des économies d’énergie importantes grâce à la gestion centralisée des lumières de la ville. Tout ceci devient de plus en plus réaliste, tandis que les villes bénéficient déjà de nombreux capteurs, la miniaturisation des composants et la création de nouveaux types de réseaux pour connecter les objets permet la généralisation de ce mode de fonctionnement. L’analyse de données en temps réel devient possible, à tous les niveaux et même dans les zones les plus critiques.

Les wearables en entreprise facilitent la collecte et transmission de données

Grâce au lancement de montres connectées telles que l’Apple Watch, on peut combiner objet connecté miniature et portable pour gérer son emploi du temps, recevoir des appels et notifications et consulter sa boîte mail…mais également réaliser des actions de paiement mobile grâce au NFC.

La gestion des tâches devient toujours plus simple et se transpose sur des objets toujours plus petits. On peut imaginer de nombreuses possibilités pour les wearables à venir, tel que le partage de documents, l’échange de contacts, ou de cartes de visite virtuelles ou encore l’ajout automatique aux réseaux sociaux professionnels dans un cadre de networking.

Paiement mobile
Le paiement mobile via Apple Watch est possible grâce à la technologie NFC intégrée aux wearables

Les wearables sont des outils également intéressants à développer par les entreprises pour leurs clients, car ils permettent la collecte de données précieuses pour la réalisation d’analyses et une meilleure connaissance du marché. C’est une des raisons pour lesquelles entre autres Apple s’est positionné comme pionner du Big Data médical avec sa montre connectée, et a réalisé une belle moisson de signatures avec son ResearchKit, qui intéresse toujours plus de professionnels de la santé.

Les entreprises doivent accélérer la marche vers la mobilité, question de sécurité

Bring your own devices

Tandis que la mobilité devient une prérogative, voire une question incontournable pour booster les modèles économiques en entreprise, de nombreux cadres pratiquent le « BYOD » (Bring your own device) en réalisant leurs présentations professionnelles sur leurs tablettes personnelles. Comme l’indique EBP, créatrice de logiciels de gestion, trop peu d’entreprises possèdent aujourd’hui un parc de tablettes pour équiper les employés et commerciaux. La question de la sécurité des données se pose, puisque n’importe quel terminal peut être introduit et utilisé en entreprise, et utilisé en mobilité par un tiers. Comment s’assurer alors que les données confidentielles de l’entreprise ne soient pas copiées, ou que certaines données ne soient pas captées via le réseau ? Un travail de fond est encore à faire pour « évangéliser » les professionnels à ces usages et leur montrer quels avantages peuvent être trouvés à diversifier et généraliser l’emploi de ces supports.

De plus en plus de professionnels ont également recours à des astuces pour gérer leur mobilité, notamment la virtualisation de leur standard téléphonique, s’assurant ainsi de ne rater aucun contact ni appel entrant. C’est le cas de la société Fonvirtual qui permet aux professionnels de gérer plages horaires, présence à l’étranger et portabilité des numéros en quelques clics.

Article proposé par Catherine Duprez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend