[Startup Tour] Keezel protège la maison connectée !

La protection des données n’est pas chose aisée dans un écosystème connecté. Keezel est une startup hollandaise qui a crée un objet pour chiffrer les communications en WiFi. L’objectif ? Assurer aux utilisateurs la tranquillité face aux Malware et autres hackers. 

Nous avons découvert Keezel là où il devait être, au beau milieu du hall 11.1 de l’IFA, le salon électronique de Berlin. Autour du stand, les autres startups présentaient des objets connectés de toutes sortes, principalement en direction de la Smart Home.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Mais la startup fondée par Aike Müller, un consultant spécialiste de la sécurité informatique se distingue par un concept et un objet spécial : une sorte de boîte noire pour protéger les communications en WiFi.

Un galet noir qui protège votre vie privée

keezel ifa

Aike Müller ne débarque pas de nulle part avec une solution de protection. Son expérience lui a permis de penser ce produit qui semble bienvenu après le récent constat fait par les chercheurs à la dernière DEF CON de Las Vegas. L’IoT et les objets intelligents en général souffrent de gros problème de sécurité, souvent par négligence de conception.

C’est à ce moment-là que Keezel intervient. Le CEO de la jeune pousse hollandaise a ainsi pensé un objet qui s’intègre parfaitement dans un écosystème connecté pour fournir aux utilisateurs une protection supplémentaire. Le galet ovale ne laisse pas deviner sa fonction au premier coup d’œil. La présence d’un port micro-USB fait vaguement penser à une station de recharge portable.

Keezel cache bien son jeu : il renferme les technologies nécessaires pour créer un réseau dédié aux smartphones, ordinateurs, caméras connectées, thermostats, etc. Bref tous les appareils sensibles possédés par un utilisateur.

Protéger à la maison et en déplacement

keezel macro

Le galet noir qui tient dans la main renferme en son sein un processeur ARM bi-cœur et une batterie de plus de 8000 mAh, le tout reposant sur une architecture open source. A l’extérieur, un port micro-USB se trouve à la pointe et une prise USB à l’arrière. Ses capacités rendent le Keezel nomade. Vous pouvez également l’emmener avec vous pour sécuriser vos données lors d’une connexion dans un lieu public ou encore recharger votre smartphone en cas de besoin.

La connexion se fait par WiFi, ce qui le rend compatible avec beaucoup d’appareils connectés supportant le standard 802.11. Le possesseur de Keezel se connecte au galet en l’allumant grâce au petit bouton situé au-dessous, puis à Internet et enclencher la plateforme Web.

Pour chiffrer les informations qui circulent depuis les devices, le Keezel propose l’accès à des services VPN, pour Virtual Private Network. Il utilise l’algorithme AES ou standard de chiffrement avancé dans sa version 256 bits, le même que celui installé par la NASA pour protéger ses documents top secret.  

Ainsi, le galet se connecte au réseau virtuel privé depuis les offres de 1250 serveurs dans 160 pays. Cela permet de bloquer le suivi des données par les enseignes (chaine de Fast-Food, café, etc.) depuis une connexion publique, d’améliorer la connexion, d’accéder à des programmes vidéos, sites spécifiques dans tous les pays concernés.

La sécurité informatique pour tous

design keezel

Keezel a donc sa carte à jouer auprès d’un large public qui souhaiterait maximiser la sécurité de leurs échanges et leurs interactions sur le Web. Le galet noir n’est donc pas vendu seul, mais dépend de quatre offres.

La première propose Keezel seul à 119 dollars, l’utilisateur choisit le VPN de son choix. la deuxième fournit une vitesse supérieure pour le streaming en HD, l’accès à 1250 serveurs VPN pendant 1 an pour 149 dollars. La troisième à 189 dollars propose les mêmes fonctionnalités pendant deux ans. Et enfin à 449 dollars, le service et le Keezel sont disponible Ad Vitam Eternam.

keezel tarif

Le modèle économique reprend au final celui d’un antivirus classique en y ajoutant un objet qui créé un réseau alternatif protégé. Aike Müller et son associé Friso Schmid veulent aller plus loin en démocratisant la cybersécurité pour tous :

Keezel veut fournir à tous la sécurité informatique d’un niveau équivalent à celle des entreprises. Cela veut dire que nous allons apporter des outils et des services qui sont pour l’instant seulement accessibles à des professionnels et de les rendre très facile à utiliser. A l’avenir nous fournirons une famille d’équipements et de servir pour accomplir ce vœu.

questions keezel

quelle-cle-de-votre-succes-800x66

La facilité d’utilisation et un design différenciant pour Keezel, qui a un form factor différent de ce que l’on peut voir dans le commerce. Egalement, le fait de créer un réseau de bons partenaires pour réaliser l’idée.

quel-est-obstacle-majeur-que-vous-ayiez-eu-a-surmonter-800x66

Nous avons eu un gros problème d’interférence WiFi pendant la phase de Beta. Cela nous a pris deux mois pour régler la situation.

quels-conseils-entrepreneurs-marché-iot-800x65

S’il vous plaît, prenez la sécurité informatique au sérieux, et ce depuis la création de votre produit. En le faisant après, cela veut qu’il ne sera jamais vraiment sécurisé.

Quel-est-l-etape-cle-a-franchir-800x66

Tester et voir s’il y a un marché pour le produit que vous proposez. Le financement participatif est un bon outil pour cela puisque les gens votent avec leur portefeuille et valide votre travail.

Comment financer son lancement

Pour notre part, nous avons commencé avec nos propres fonds, puis nous avons reçu l’approbation de business angel avant de lever plus de 1 million de dollars en effectuant une campagne de crowdfunding depuis la plateforme IndieGogo.

Aike Müller, CEO Keezel

Aike Müller est le cofondateur de Keezel et un inventeur talentueux et expérimente qui a travaillé dans de nombreuses entreprises. Sa carrière dans la gestion de l’information  dans la sécurité informatique des entreprises a commencé par un poste d’expert IT chez PwC. Il poursuivit son activité en cofondant un cabinet de conseil en contrat gouvernemental spécialisé dans l’assurance automatisée. En tant que consultant indépendant, Aike a travaillé sur le processus et l’offre d’assurance pour les clients nationaux et internationaux dans la logistique, la vente au détail et l’agriculture durable. Il a développé le Keezel comme une solution aux problèmes de sécurité qu’il a rencontrés tout en travaillant chez son client. En dehors de Keezel, Aike aime fabriquer de la bière artisanale dans sa brasserie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *