maison connectée samsung

[IFA 2016] La maison connectée, championne du salon de Berlin

Les habitués de l’IFA attendent majoritairement les nouveaux smartphones et les télévisions dernières générations qui flattent la rétine. Mais cette année à Berlin, la réalité virtuelle et les objets connectés ont impressionné tout le monde. L’IoT entre petit à petit dans la maison connectée. 

L’IFA, le salon dédié aux produits technologiques se poursuit jusqu’au 7 septembre. Pour notre part, il s’est terminé dimanche dernier. Nous avons pris le temps d’explorer les stands des différents constructeurs et startups. Sans prétendre avoir tout vu, le salon de Berlin est immense, nous pouvons maintenant vous rendre compte de notre bilan.

Susciter le goût

maison connectée panasonic

Ce qui saute aux yeux lors de la visite des nombreux halls, c’est la présence de la maison connectée à toutes les sauces. Et cette métaphore n’est pas vaine puisque c’est par la cuisine que les entreprises ont souhaité donner envie aux consommateurs. Mention spéciale au hall de Panasonic. La société japonaise a clairement fait le show avec son écran transparent, sa cave à vin connecté et son micro-onde sans fil, un chauffe-plat en forme de cloche à placer directement sur les assiettes.

samsung maison connectée ecran

Samsung a lui mis l’accent sur son Family Hub, un réfrigérateur connecté doté d’un écran pour faire sa liste de courses et regarder des programmes tv, tandis que Bosch a présenté AutoCook, un autocuiseur accompagné d’une application de recettes, un frigo, ou encore un four et un lave-vaisselle connectés.

maison Smartthinq

Le constructeur allemand a également annoncé sa solution Bosch Smart Home, incluant une box, un caméra extérieure, une caméra d’intérieure à 360 degrés et le Twingard, un détecteur de fumée nouvelle génération. Dans cette catégorie « solution », LG a annoncé une collaboration de taille avec Amazon. Son écosystème SmartthinQ est désormais compatible avec Alexa, l’intelligence artificielle contenu dans le Amazon Echo.

De la cave au grenier, la maison connectée

netatmo maison connectée

Le thermostat connecté se décline lui autour d’éléments supplémentaires pour réduire toujours plus la facture d’énergie de l’utilisateur. Netatmo, et Tado, une entreprise allemande, ont présenté des vannes connectées qui s’adaptent à 90 % des radiateurs, fonctionnant avec ou sans le thermostat de leur marque respective. Ici l’objectif est d’étendre l’expertise énergétique à toutes les pièces de la maison. La solution de Netatmo permet selon ses concepteurs une économie de 37 % d’énergie.

maison connectée tado

Le chauffage n’est pas la seule préoccupation des exposants de l’IFA 2016. Il faut bien nettoyer les espaces de vie et les fabricants de robots l’ont bien compris. Après l’aspirateur Roomba, iRobot montrait lors du salon le Braava Jet, un robot spécialiste du nettoyage du sol. D’autres proposent des robots lave-vitre, comme Evovac Robotics avec son Winbot 950.

Musique de chambre

musiccast maison connectée

Autre élément de la maison, l’éclairage. Les concepteurs d’ampoules connectées comme Sengled, Philips, Awox ou encore TP Link font partie des nombreuses entreprises et startups qui présentent ce genre de produits. Il ne s’agit pas simplement de changer l’intensité de l’éclairage ou l’ambiance d’une pièce, mais d’augmenter la portée d’une connexion WiFi, de faire de la surveillance avec des caméras intégrées, de diffuser de la musique, etc.

jbl playlist maison connectée

Justement, les enceintes connectées dédiées à la maison font partie des produits phares de l’IFA 2016. Harman a présenté deux enceintes de ses marques JBL et Harman/Kardon. La JBL Playlist et l’Harman Kardon Omni 50+ disposent toutes deux de la technologie Google Cast, un système Cloud qui permet de diffuser du contenu depuis Google Music ou Spotify et donc de faire du Multiroom.

Yamaha suit la même voie dans le très haut de gamme avec son système MusicCast. La firme japonaise a dévoilé des enceintes, deux amplificateurs et un piano (!) compatible avec ce système.

L’adaptation des consommateurs, le revers de la médaille

powerbot maison connectée

Tous ces produits et ses solutions ne sont malheureusement pas toutes abordables. Les beaux stands et les espaces mis en scène à la perfection préfigurent majoritairement un futur idéalisé.

Pour l’instant se pose la question du prix : le Family Hub de Samsung sera commercialisé de 3500 à 6000 euros suivant les modèles. Les robots aspirateurs et nettoyants sont généralement vendus environ 700 euros.

Le tableau idyllique s’assombrit alors, mais ce n’est pas forcément la barrière la plus difficile à franchir selon Aymeric Schindler, responsable des ventes France et Espagne pour Sengled : « Nous avons déjà baissé les prix de nos produits, cela n’a pas eu de grande conséquence. Non, ce qu’il faut, c’est éduquer les consommateurs à la maison connectée« .

maison connectée Smartthinq

L’IFA 2016 participe évidemment à cette démocratisation du fait de la large médiatisation autour de l’événement. Il faudra néanmoins attendre plusieurs années avant que les produits connectés envahissent la maison.

Certains comme la startup française Sen.Se ont choisi de bouleverser le modèle économique habituel en prônant un retour à la simplicité : un produit, une fonction, un prix abordable. Finalement, c’est peut-être cette « recette économique », plus traditionnelle, qui favorisera l’entrée des objets connectés dans la maison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *