Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > IFa > Bilan 2017 : à l’IFA, l’assistant vocal est roi

Bilan 2017 : à l’IFA, l’assistant vocal est roi

La foire électronique de Berlin, il est donc grand temps d’établir un bilan 2017 de l’IFA fortement marquée par la présence des assistants vocaux.

Voilà c’est terminé, la foire électronique de Berlin a fermé aujourd’hui, quelques heures avant la publication de cet article. Après le CES et le MWC, l’IFA donne le tempo des nouveautés high tech jusqu’à janvier de l’année prochaine.

Bilan 2017 : un IFA dominé par la voix

jbl bilan 2017

Contrairement aux autres grands rendez-vous, ce salon conserve trois dimensions principales : le multimédia, l’électroménager et la domotique. En effet, et ce malgré le renouvellement notable des montres connectées chez Samsung avec la Gear Sport et Fitbit avec la Fitbit Ionic, le bilan 2017 de l’IFA repose principalement sur l’intégration d’une technologie dans pratiquement tous les produits présents sur le salon : les intelligences artificielles sous la forme d’assistants vocaux.

Pratiquement tous les constructeurs d’enceintes proposent une compatibilité avec Amazon Alexa ou Google Assistant. Les approches sont cependant différentes suivant le public visé, suivant les marques aussi. Sony se la joue petit volume avec une enceinte de taille réduite compatible avec l’assistant de Google. Elle semble parfaite pour prendre place dans la cuisine.

Des enceintes pour toutes les bourses

panasonic bilan 2017

De son côté Panasonic propose d’intégrer l’IA du Google Home dans un haut-parleur de près de 50 centimètres de hauteur qui peut-être appairé à plusieurs éléments similaires et ainsi se transformer en véritable système home cinéma. Nous avons été particulièrement impressionnés par sa capacité à apprendre la voix de son utilisateur et à l’entendre malgré un volume pratiquement poussé à son maximum. Il faudra tout de même mettre le double du prix d’un Google Home pour se procurer un exemplaire de cette Panasonic GA 10 qui sera vendu 299 euros.

Côté Amazon Alexa, les nouveautés sont similaires. A la différence que le leader du marché attire plus d’acteurs et bénéficie donc de propositions plus nombreuses. Ce ne sont pas seulement les enceintes qui exploitent directement les fonctionnalités d’Alexa, mais également les télécommandes de télévision, les écouteurs “True Wireless” de Bragi, les amplis HiFi et Home cinema de Yamaha, certains réfrigérateurs, etc. Tandis que Kitsound propose une nouvelle enceinte au look remarquable, Libratone a décidé de mettre à jour ses modèles Zipp et Zipp Mini commercialisés à partir de 2015 afin de proposer les fonctionnalités de l’assistant vocal à un maximum de clients.

bilan 2017 kitsound

Dans le cadre de ce bilan 2017, nous notons que d’autres acteurs comme Harman ou Onkyo ne prêtent pas allégeance à un des assistants en particulier, mais commercialiseront prochainement des produits intégrant Google Home ou Amazon Alexa, voire même Cortana. En effet, Harman/Kardon est en charge de la partie matérielle de l’enceinte Invoke embarquant l’intelligence artificielle de Microsoft. Malheureusement, nous avons pu qu’apercevoir ce modèle sur le stand du constructeur audio racheté il y a peu par Samsung.

D’ailleurs, la firme coréenne est peut-être celle qui a le moins séduit avec son assistant Bixby pourtant présent dans 200 pays. Le challenger devra se faire une place dans ses propres équipements.

Bilan 2017 de l’IFA : rendre compatible les autres produits avec les assistants vocaux

lg bilan 2017

À propos des assistants vocaux, nous ne pouvions pas évoquer les nombreux produits qui intègrent ou intégreront les assistants vocaux. Il faut bien pouvoir contrôler à la voix les appareils électroménagers, les ampoules connectées ou tout autre objet connecté. A ce jeu, Philips Hue a frappé un grand coup en assurant que ces capteurs et ses lampes seront prochainement compatibles avec Google assistant, Alexa, Apple Homekit et même avec Dingdong, l’intelligence artificielle d’un fabricant chinois.

De leur côté, certains constructeurs se sont basés sur leur partenariat historique, comme Google avec LG dont la plupart des équipements seront contrôlables depuis le LG V30, le smartphone présenté à l’IFA. Neato a également assuré que son robot aspirateur Botvac D7 Connected disposera de cette fonctionnalité par le biais d’une compatibilité avec Alexa, tandis que Grundig rend l’assistant compatible avec ses téléviseurs et ses éléments de la cuisine connectée.

Une tendance à confirmer

Comme vous l’aurez compris, les assistants vocaux dominaient largement les discussions à l’IFA. Nous voyons dans ce bilan 2017 qu’il s’agit de s’aligner avec les offres des GAFAM en la matière. Pourtant, certains préfèrent développer leur propre système de commande vocale. C’est le cas avec le réveil intelligent Bonjour de Holi dont les concepteurs ont choisi de maîtriser les fonctionnalités et les limiter à quelques ordres simples correspondant à son environnement : la chambre à coucher. Cette effervescence technologique devra tout de même rencontrer son public ailleurs qu’aux États-Unis. Le prochain IFA confirmera ou infirmera le succès de tel dispositif auprès du public européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend