Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > IFA 2019 bilan : une année de transition pour le salon de Berlin
IFA Berlin 2019

IFA 2019 bilan : une année de transition pour le salon de Berlin

L’IFA 2019 se termine. Pantouflards que nous sommes, nous vous préparons ce bilan vu depuis Paris. Oui, cette année nous ne sommes pas déplacés à Berlin. En revanche, nous avons suivi avec assiduité les annonces de chacun des constructeurs.

De par sa nature, l’IFA 2019, la foire internationale d’électronique grand public n’a pas vocation à présenter les produits les plus loufoques. Pour cela, les startups préfèrent se rendre au CES. Si l’on peut mentionner quelques originalités comme Qoovo, un coussin qui remue la queue (si, si), le robot Pet Fitness de Varram, ou les toilettes connectées nomades de D-Free, les acteurs traditionnels ont fait preuve d’un grand classicisme.

fitbit versa 2 ifa 2019

Ils ont misé sur un futur proche en renouvelant leurs gammes de produits connectés. Les concepteurs de smartwatches ont annoncé des nouveautés. Garmin, Fitbit, Fossil, Asus, Samsung, tous étaient de la partie pour essayer de damer le pion à l’Apple Watch. En résulte un certain manque d’audace dans les propositions effectuées aux consommateurs.

Des écouteurs sans fil plus autonomes et intelligents

audio technica ifa 2019

Cette tendance s’applique également au marché de l’audio à l’IFA 2019. Audio Technica, Jabra, Sony sont quelques-unes des marques qui ont présenté de nouveaux intra-auriculaires “True Wireless”. Ceux-ci promettent une autonomie totale allongée de 28 à 45 heures au lieu d’une moyenne de 24 heures pour la génération précédente. De même, la résistance à l’eau et à la transpiration devient la norme, tandis que les assistants vocaux s’installent durablement au sein de ces dispositifs. Les microphones bénéficient d’améliorations bienvenues et les oreillettes se dotent de systèmes de géolocalisation. En revanche, la réduction de bruit active reste une fonctionnalité réservée aux produits plus haut de gamme comme les Sony WF 1000XM3, vendus 249 euros.

Les fabricants de casque s’alignent sur Sony et Bose

En ce qui concerne les casques, les entreprises suivent à la trace les leaders du marché : Sony et Bose. Après le Sony WH-1000XM3 et le Bose Headphones 700, Sennheiser et Philips souhaitaient s’aligner. Pour cela, ils ont présenté respectivement le PH805, le Momentum Wireless 3 et le PXC 550-II.

Le premier ressemble beaucoup au produit phare de la marque nippone tout en étant plus abordable (200 euros). L’on imagine qu’il fournira des performances un peu moins bonnes.

Le deuxième, proposé à 399 euros, dispose d’une réduction de bruit active de qualité. Il est associé à une application permettant de personnaliser l’écoute et bénéficie d’une autonomie d’environ 30 heures.

Le troisième, le PXC 550-II arbore le look du premier du nom à l’identique. Il affiche une compatibilité avec Siri Google Assistant et Alexa. Doté d’un pavé tactile, le casque dispose d’une réduction de bruit adaptative. Là aussi, l’on passe par la même application pour affiner les réglages. Son prix ? 350 euros.

La cuisine de plus en plus intelligente à l’IFA 2019

CANDY-Connected-smart-steam-four- ifa 2019

Évoquer l’IFA 2019 et oublier de mentionner les produits électroménagers serait un sacrilège. En effet, réfrigérateurs, cuisines équipées, fours, robots de cuisson et autres machines à laver règnent en maître à Berlin. L’on peut citer Smart Steam de Candy. Ce four connecté se gère et se contrôle à distance, notamment grâce à l’intégration des assistants vocaux Alexa et Google Assistant. L’on bénéficie également d’un système d’aide à la concoction de petits plats. Celui-ci embarque nativement plus de 200 recettes.

Dans cette même veine, Bosch a présenté à l’IFA 2019 le Cookit, un cousin du VorWerk Thermomix T6 et du Lidl Monsieur Cuisine Connect. Le fabricant allemand mise en premier lieu sur la température de chauffe : environ 200 degrés contre 130-150 pour ses concurrents. Il propose autant de recettes que le four de Candy. Toutes les procédures sont affichées sur un écran tactile de qualité. L’application associée fournira des idées de plats supplémentaires et préviendra l’utilisateur à chacune des étapes de la concoction du repas. Sa commercialisation est prévue pour le début de l’année 2020 à un tarif pour l’instant inconnu. Nos confrères des Numériques ont discuté avec les dirigeants de Bosch. Selon eux, la marque s’alignera davantage sur les prix pratiqués par Vorwerk que ceux de Lidl.

Les téléviseurs présents, mais discrets à l’IFA 2019

Une catégorie phare, particulièrement visible en 2018, a beaucoup moins fait parler d’elle. Nous évoquons ici la télévision. Non pas que les fabricants n’avaient pas emporté dans leurs bagages les derniers modèles, mais peu d’entre eux ont présenté de nouveaux produits. LG n’a pas fait d’annonces, tandis que Panasonic présentait deux prototypes inaccessibles au grand public. Samsung a montré une Smart TV 8K de 55 pouces vendue 3290 euros. Par ailleurs, Philips axait sa communication sur l’OLED 934+, un téléviseur équipé d’une barre de son Dolby Atmos.

De fait, les fabricants ont déjà commercialisé leurs modèles phares au cours de l’année. De plus, les nouvelles technologies comme la 8K ne disposent pas encore de contenus associés. Les appareils dotés de la 4K, du HDR et des fonctionnalités connectés se vendent très bien. Ajoutons qu’il n’y a pas de grands événements sportifs, hormis la coupe du monde de Rugby au Japon, cette année.

Finalement, l’IFA 2019 n’a pas brillé par son originalité. Cette année fait office de transition. Même les fabricants de smartphones attendent l’année prochaine pour dévoiler toutes les nouveautés liées à la 5G. Comme d’habitude, les entreprises renouvellent les gammes à succès et s’alignent sur les leaders des différents secteurs. “Same old, same old”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *