in ,

Des statistiques IoT stupéfiantes et pourtant inconnues

L’IoT connecte déjà des millions d’objets à internet, permettant de suivre et d’analyser les données comme jamais auparavant. Mais d’après Acquity Group, 87% des personnes qui lisent cet article ne savent pas ce que le terme « internet des objets » représente.
Pour mieux comprendre ce que l’IoT peut offrir, regardons quelques statistiques pour en avoir une vue d’ensemble.

iot internet des objets internet of things

1) En 2008 déjà, il y avait plus d’objets connectés à internet que de personnes et la progression n’est pas terminée. En effet selon Cisco Systems, d’ici 2020, 50 milliards d’objets seront connectés à internet, accompagnés de 19 billions de dollars de profits et d’économies durant la prochaine décennie.

2)  Aujourd’hui, un américain sur deux ne sait pas que des thermostats et des réfrigérateurs intelligents sont déjà sur le marché.

3) Avec le dernier protocole d’adresses internet (IPv6), il y a assez d’adresses internet pour chaque atome du globe terrestre, d’après Cisco. Autrement dit, les entreprises peuvent construire en masse des petits appareils qui se connectent à internet sans jamais être à court d’adresse IP.

4) Les maisons connectées représenteront une grande partie de l’IoT. D’ici 2019, les compagnies vont investir 1,9 milliard de dollars dans les appareils de maison connectée, rapportant près de 490 milliards de dollars de recettes. Google et Samsung se sont déjà lancés. Google a acheté le fabricant de thermostats connectés, Nest Labs, l’année dernière pour 3,2 milliards de dollars, et Samsung a mis la main sur l’entreprise de maison connectée, SmartThings, pour 200 millions de dollars.

connected house home maison connectée

5) Les consommateurs américains sont sensibles à la technologie portable (ou wearable). Actuellement, seulement 7% des consommateurs possèdent un appareil de technologie portable, mais nous en compterons 28% d’ici la fin de l’année prochaine.

6) Dans cinq ans, plus de 20% des consommateurs américain possèderont leur réfrigérateur et leur montre connectés. Un chiffre important qu’il est tout de même nécessaire de prendre avec des pincettes.

7) Les vêtements connectés sont plus proches qu’on ne le croit. D’ici 2020, 14% des consommateurs pensent en acheter.

8) Les gens s’inquiètent déjà de la sécurité IoT. C’est pourquoi 69% des consommateurs américains pensent qu’ils devraient posséder toutes les données personnelles de tous leurs appareils connectés.

9) L’IoT ne concerne pas que les appareils high-tech. Une entreprise allemande utilise des capteurs connectés sur le bétail pour prévenir les fermiers lorsque leurs animaux sont malades ou en gestation. Chaque vache envoie près de 200 Mo de données par an.

smart farm ferme connectée

10) 60% des Américains souhaitent partager leurs données depuis leur voiture avec le constructeur automobile s’ils gagnent une révision gratuite en retour. Mais les constructeurs ne sont pas les seuls intéressés par les données de votre voiture, les publicitaires cherchent déjà à les obtenir.

11) Gartner, une entreprise de conseil et de recherche, prévoit qu’un véhicule sur cinq sur la route sera connecté à internet d’ici 2020. Une prévision réaliste puisque la marque Mercedes-Benz est d’ores et déjà partenaire de Nest qui permet aux voitures d’ajuster le thermostat à la température lorsque le conducteur rentre ou part de chez lui. C’est une bonne chose pour Sierra Wireless qui compte déjà Ford, BMW, Tesla, Volvo et Toyota parmi ses clients.

12) Les véhicules autonomes sont une part importante de l’IoT. Le mois dernier une Audi A7 a parcouru plus de 850 kilomètres (de San Francisco à Las Vegas) presque entièrement par ses propres moyens. La voiture utilise des processeurs NVIDIA en tant que composants du « cerveau derrière le système ».

Audi A7 connectée autonome

13) General Electric pense qu’avoir recourt à l’internet industriel (terme employé par les entreprises pour parler de l’IoT) pour augmenter d’un seul pour cent l’efficacité d’exploration et de développement pétrolier et gazier permettrait d’économiser 90 milliards de dollars.

14) En 2008, une entreprise du nom de Proteus Digital Health a obtenu un brevet américain pour une pilule que l’on peut avaler, comportant un minuscule capteur. Le capteur transmet des données concernant la prise de médicaments du patient, et fonctionne avec un dispositif portable pour informer la famille de l’individu s’il ne prend pas ses médicaments au bon moment.

15) Les États-Unis ne dominent pas le marché de l’internet des objets. D’après un rapport publié par GSMA en été dernier, 27% des connexions M2M s’effectuent en Chine, 29% dans toute l’Europe, et 19% aux États-Unis. La Chine a prévu d’investir 603 milliards de dollars dans les connexions M2M, entre 2010 et 2020.

16) Les consommateurs ne sont pas les seuls à s’inquiéter de la quantité de données que produira l’IoT. Lors d’un discours en janvier dernier, la Présidente de la FTC (agence fédérale américaine du commerce), Edith Ramirez a souligné trois points au sujet de l’IoT qui inquiètent le gouvernement américain : la récolte de données omniprésente, l’utilisation de données fortuites, et (bien sûr) la sécurité.

connexions M2M monde

17) Malwarebytes Labs prédit que cette année nous serons témoins de la première attaque majeure sur les appareils IoT. « Les médias ainsi que la population entendront parler de la première attaque majeure de piratage des appareils connectés à internet (parmi ceux qui ne l’étaient pas auparavant). » déclare l’entreprise dans un article de blog. Comme c’est rassurant.

Bien sûr, il est possible que ces prévisions ne soient pas le miroir strict de la vérité. Mais dans tous les cas un constat s’impose : l’IoT va changer nos vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.