in

La technologie biométrique continue d’avoir un impact significatif sur l’IoT

empreinte digitale, une technologie biométrique

Malgré les progrès fulgurants en la matière, la sécurité de l’Internet of things (IoT) ou l’internet des objets (IdO) reste un défi de taille pour les entreprises et les organisations. La technologie biométrique pourrait se révéler être cruciale. 

Plus encore aujourd’hui, la problématique de la sécurité des données est un sujet particulièrement sensible en ce qui concerne les appareils connectés IdO. En effet, ceux-ci peuvent causer des dommages irréversibles lorsqu’ils ne sont pas hautement sécurisés. 

C’est pour réduire toutes les menaces potentielles et répondre aux différentes exigences de cybersécurité que les experts en sécurité font de plus en plus appel à technologie biométrique. La seule technologie désormais capable d’identifier l’utilisateur sur la base de caractéristiques personnelles uniques et infalsifiables par les hackers.  

La biométrie comme le futur de la sécurité de l’IoT

Avec l’augmentation considérable des attaques de cyber sécurité, les tests et les différentes avancées technologiques en matière d’identification biométrique se développent. Elles tendent aujourd’hui à devenir incontournables pour les domaines qui font appel à l’IoT. 

D’ailleurs, nous le savons désormais : la technologie biométrique a pour vocation de s’intégrer dans les appareils et objets à IoT afin de protéger l’accès aux données qui y sont stockées. De fait, les données biométriques sont bien plus difficiles à usurper et à voler. Ils sont également non transférables et plus faciles à contrôler. Tout simplement parce qu’ils ne changent jamais au cours de la vie d’un utilisateur, sauf endommagés.

En général, la reconnaissance des empreintes digitales et la reconnaissance vocale font partie des systèmes de sécurité biométriques les plus connus et qui parlent le plus aux utilisateurs. Cela s’explique d’une part, par la popularité grandissante des assistants-domestiques qui s’appuient sur les commandes vocales. On peut citer par exemple Google Home et Alexa

D’autre part, l’omniprésence des smartphones qui utilisent la reconnaissance d’empreintes digitales a propulsé l’adoption de cette technologie. 

D’autres moyens d’identification biométrique plus complexes sont également en cours de lancement ou de test pour renforcer la sécurité des réseaux. Parmi lesquels, la reconnaissance faciale, la reconnaissance de l’iris et des vaisseaux sanguins rétiniens ainsi que la biométrie comportementale. 

Les autres applications des technologies biométriques dans l’IoT 

Mais, la biométrie ne se contente plus d’être un simple outil de contrôle d’accès et de sécurité. Il devient un véritable levier de recherche et d’innovation dans les projets IoT. En effet, avec l’expansion des technologies d’analyse et de reconnaissance, de nouvelles utilisations ont émergé. 

En l’occurrence, les technologies biométriques avancées s’invitent de plus en plus sur le marché de l’internet des objets médicaux (IoMT). Elles permettent notamment de faire un meilleur suivi des patients même après leur retour à la maison. De fait, les informations biométriques permettent aux médecins d’avoir un accès en temps réel aux données. Il peut s’agir des données physiques ou biologiques de leurs patients. Et ce, sans que ces derniers aient besoin de faire une visite physique. 

Outre le domaine de la santé, les technologies biométriques s’intègrent également dans de nombreux services et activités des entreprises. Pour ne citer que l’e-commerce et ses nouveaux de paiement par téléphone ou en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.