in

Technologie du registre distribué (DLT) : la prochaine évolution de l’IoT

DLT- IOT
Advertisement

DLT et IoT collaborent pour moderniser les réseaux, les appareils et la sécurité des données. Ce besoin fait partie des préoccupations croissantes qui peuvent être résolues avec la technologie des registres distribués.

L’Internet des objets (IoT) connaît une croissance exponentielle. Des appareils, systèmes et accessoires connectés apportent toute la puissance de l’internet aux consommateurs et aux entreprises. Toutefois, il existe toujours des possibilités d’amélioration, et la technologie des registres distribués constitue l’évolution future de l’IoT.

Le caractère décentralisé du DLT facilite les progrès de l’IoT

International Data Corp (IDC) prévoit qu’en 2025, 75 % des 55,7 milliards d’appareils vont être reliés à une plateforme IoT. Bien que cette dernière soit en constante expansion, elle demeure encore peu puissante. En plus, ces milliards de dispositifs nécessitent plus de sécurité et d’efficacité.

Future-IOT

Le DLT et l’IoT allient les meilleurs aspects du monde de la technologie. Un registre décentralisé et distribué apporte clarté, facilité d’accès, immuabilité dans le domaine futuriste de l’IoT. Ces deux éléments réunis présentent un immense potentiel. Dans quelle mesure chaque domaine s’appuie-t-il sur le succès de l’autre ?

Réseau DLT basé sur l’IoT : un nouvel accent sur la sécurité

Le concept du registre distribué est un réseau intrinsèquement collaboratif. Il enregistre les données dans une base de données immuable. Il conserve également chaque transaction et saisit des informations sans permettre de modifier les données existantes.

La présence de capteurs IoT facilite ces processus. Ils permettent aux acteurs de la chaîne d’approvisionnement de connaître avec précision l’emplacement, les conditions et l’historique des expéditions, des investissements et des achats. 

advertisement

Ces mécanismes regroupent tous les besoins de l’entreprise en un seul réseau garantissant la collaboration, la transparence et la sécurité que toute organisation.

Utilisations futures de l’IoT basé sur les DLT

Outre la chaîne d’approvisionnement, la technologie du registre distribué peut s’appliquer à des domaines qui nécessitent des innovations : le transport, par exemple. Un dispositif IoT est susceptible de payer automatiquement un trajet en métro ou un ticket de bus. Le DLT autorise la transaction instantanément, en enregistrant tout dans un registre distribué.

De même, les véhicules peuvent utiliser l’IoT pour surveiller leurs performances. En cas de défaillance des freins, les systèmes lancent une alerte au conducteur ou même au service de maintenance concerné. Sur la route, les voitures pourraient utiliser cette technologie pour « communiquer » avec d’autres véhicules afin d’optimiser le flux de circulation. Chaque bit de communication se produit comme une transaction dans un réseau DLT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *